Entreprises de fret ferroviaire à l'étranger (2): Trenitalia Cargo

Que se passe-t-il dans les entreprises de fret ferroviaire nationales des pays voisins? La présente série du blog Cargo évoque aujourd’hui l’Italie et Trenitalia Cargo. Cette entreprise a en grande partie démantelé son trafic par wagons isolés.

Trenitalia Cargo
Photo: Ferrovie dello Stato

En Italie, le fret ferroviaire connaît une situation globalement difficile. En effet, la part de marché de toutes les entreprises de transport ferroviaire de marchandises réunies ne représente pas plus de 6 à 7% de tout le volume de trafic. À titre de comparaison, cette part de marché est de 16% en Allemagne, et de 36% en Suisse.

L’entreprise d’État italienne FS domine le marché avec sa filiale Trenitalia, qui achemine environ 29 millions de trains-kilomètre par an. Les réseaux regroupés dans l’association d’entreprises Fercargo, parmi lesquels se trouve aussi SBB Cargo Italia, société nationale de SBB Cargo International, assurent 33% du marché du fret ferroviaire. Trenitalia et sa filiale internationale TX Logistik subissent la concurrence de la DB (et de sa filiale DB Schenker Rail Italia) et de la SNCF (et de la société Captrain Italia).

Trenitalia Cargo
en chiffres:

Véhicules moteurs: 520
Wagons: 25’000
Trains-kilomètre
parcourus par an: 29 millions

Ces dernières années, toutefois, Trenitalia (segments voyageurs et marchandises) est parvenue à réduire son endettement. Avec un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros, l’entreprise a dégagé un bénéfice de 182 millions d’euros en 2013. L’envergure du trafic par wagons isolés a été considérablement réduite, de même que le parc de wagons.

Conformément au plan commercial 2011-2015, la filiale FS du trafic marchandises entend se concentrer sur les trains complets, les transports internationaux et les liaisons vers les ports. Avec ses partenaires et TX Logistik, elle est présente dans plusieurs pays d’Europe. FS devrait être privatisée cette année mais, selon la «Deutsche Verkehrszeitung», les modalités de cette privatisation ne sont pas encore connues.

Autres articles de cette série:
– Partie 1: Fret SNCF

Allgemein

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.