La fin des wagons aux planchers en bois avec Swiss Split?

La plupart du temps, les conteneurs parviennent aux voies de raccordement des clients sur des wagons équipés de planchers en bois. Ces wagons n’ont pas été spécifiquement conçus pour le transport de conteneurs maritimes, c’est pourquoi il est plus compliqué de «caler» ce type de conteneurs sur les planchers en bois. A l’avenir, ce travail de fixation devrait être simplifié. En effet, un nouveau type de wagon est actuellement testé sous toutes les coutures. 

Wascosa-Wagen im Test
.

Le gros avantage de ce nouveau wagon est qu’il a été spécialement conçu pour les transports de conteneurs. Il dispose de points fixes (appelés «tourillons») pour recevoir les conteneurs. Ainsi, la charge ne doit plus être calée manuellement. En lieu et place du plancher en bois, le wagon est équipé de grilles antidérapantes légères. Effet collatéral positif: la charge utile de ce wagon appelé Flex Freight est plus élevée que celle des vieux wagons équipés de planchers en bois.

Dans le cadre du projet de l’UE ViWaS (Viable Wagonload Production Schemes), CFF Cargo examine les possibilités d’utilisation du wagon en collaboration avec la société de location de wagons de marchandises Wascosa. Les premiers tests ont eu lieu en mai chez Migros, au centre de distribution de Neuendorf et à Volketswil.

L’idée d’un wagon porte-conteneurs accessible aux chariots élévateurs suscite en général beaucoup d’intérêt, selon Patrik Dober, responsable des projets d’innovation dans le trafic combiné chez CFF Cargo. Dans les wagons plats en bois, le fond est uniquement constitué de planches, ce qui le rend moins solide, et le wagon doit partir en réparation dès qu’une planche casse. Cela demande beaucoup de travail, de temps et d’argent.

Avant d’introduire le nouveau type de wagon, les clients souhaitent toutefois que soient apportées certaines améliorations, notamment dans le domaine de la sécurité. «Certaines parties de la surface doivent encore être mieux protégées contre le risque de dérapage. De plus, les bords ne sont pas encore équipés de dispositifs de sécurité qui empêcheraient toute chute sur la voie avec le chariot élévateur», déclare P. Dober. «Les propositions d’amélioration des clients sont légitimes et peuvent techniquement être mises en œuvre avec un investissement gérable.»

D’autres tests sont actuellement en cours: l’objectif est de tester le wagon pendant un an environ par le biais de l’offre Swiss Split de CFF Cargo et ce, chez le plus de clients possible. «Nous recueillons le feed-back de tous les clients et déciderons ensuite s’il est judicieux pour CFF Cargo de lancer ce type de wagons sur tout le territoire». Swiss Split est un système assurant la répartition fine des conteneurs internationaux en Suisse, c’est également le système de raccordement pour le trafic combiné international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.