Jura cement continue d’investir dans le rail

Jura cement a construit le silo C à Wildegg pour optimiser encore le chargement du ciment sur le train. Cette société productrice de ciment va donc, à l’avenir, continuer à miser sur le transport ferroviaire durable ainsi que sur la fiabilité de la collaboration avec CFF Cargo.

Jura CementLorsqu’on se rend à Wildegg en train, on ne peut pas manquer l’imposant silo C de jura cement. Avec ses 60 mètres de haut, il saute tout de suite aux yeux. Le silo de 25 mètres de diamètre, avec une contenance de 12 000 m3 de ciment, a été mis en service en septembre 2013, explique fièrement Beat Furter, responsable de l’expédition pour l’usine de Wildegg. La construction du silo C avec maintien de l’exploitation sur les voies de raccordement relevait de l’exploit logistique. «Sans l’immense soutien de CFF Cargo, ça n’aurait pas été possible», raconte B. Furter dans son bureau, d’où il peut superviser le chargement. Il ne faut que huit minutes au système de remplissage moderne du nouveau silo C pour remplir un wagon à quatre essieux de 56 tonnes de ciment. Cela permet de charger environ 1800 tonnes de ciment par jour dans les wagons. Le ciment est ensuite transporté par CFF Cargo dans la région de Zurich, la Suisse orientale et la Suisse centrale.

Beat Furter est très satisfait de la ponctualité de CFF Cargo. 99,5% de taux de ponctualité est un atout de taille dans un secteur soumis à de fortes contraintes en termes de délais, surtout pour les transports dans des régions habituellement engorgées. Bien que le transport ferroviaire ne soit rentable d’un point de vue commercial qu’à partir d’une distance de 60 km environ et que les transports de ciment sur plus de 200 km soient moins lucratifs du fait de la forte proportion des coûts de transport, jura cement mise sur le train et son partenaire CFF Cargo. Au cours de son entretien avec Cargo News, le logisticien évoque à plusieurs reprises la bonne collaboration avec CFF Cargo.

Jura CementEnviron 45% des types de ciment produits par la société quittent le site en empruntant les 3 km de voies de raccordement. 6500 wagons chargés de ciment de Wildegg sont acheminés chaque année par CFF Cargo dans le trafic par wagons isolés (Cargo Rail) et par trains complets (Cargo Train). jura cement choisit en priorité le train dès que c’est possible et judicieux, aussi pour le transport de combustibles pour la production et d’additifs pour les ciments spéciaux. Beat Furter est visiblement fier de la part très élevée du rail dans le transport du ciment en Suisse, en comparaison avec les autres pays.

Ce partenariat repose sur une longue tradition. En effet, jura cement de Wildegg collabore depuis 1890 avec les CFF et CFF Cargo. Et ce producteur de ciment entend miser sur le rail à l’avenir aussi. Il a l’intention d’acquérir une deuxième locomotive de manœuvre pour le site – avec filtre à particules – ainsi que d’autres wagons spéciaux pour le ciment afin de moderniser et d’étoffer son propre matériel roulant. L’environnement profite également de cette coopération puisque chaque transport ferroviaire permet de réduire les émissions de CO2 de 80% par rapport au transport par camion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *