«Une bonne collaboration dépend de la personne et non pas du sexe»

Chez CFF Cargo, les femmes occupent les professions et positions les plus diverses, comme le montre la série de notre blog. Chantal Mormile planifie les volumes de transport attendus ainsi que les chiffres d’affaires pour les années à venir. Elle vient de la Suisse centrale et habite avec sa famille à Sissach.

«Mon père est mécanicien et mon arrière-grand-père a travaillé un certain temps comme freineur sur la ligne du Gothard. Mais en ce qui me concerne, je suis plutôt arrivée au rail par hasard», déclare Chantal Mormile (34 ans), mère d’une petite fille de deux ans. Etant donné que la formation correspondant à son choix professionnel initial assistante du trafic aérien chez Swissair – n’existait plus, elle a commencé en 1998 un apprentissage de 2 ans aux CFF comme agent du mouvement ferroviaire. «Certes l’époque de la casquette et de la palette était révolue, mais nous portions encore tous l’uniforme», dit C. Mormile en riant.

Chantal Mormile, planificatrice d'offres stratégiques chez CFF Cargo.
Chantal Mormile, planificatrice d’offres stratégiques chez CFF Cargo.

Cette native d’Erstfeld a ensuite migré vers Zurich, une ville où il y a de l’animation. La période passée au guichet de la gare centrale a été difficile, mais elle y a beaucoup appris et la vie en colocation à Zurich a été inoubliable, précise-t-elle. Elle a malgré tout donné sa démission un an plus tard pour commencer des études d’économie d’entreprise à Lucerne.

En 2005, elle trouvait un poste chez CFF Cargo à Bâle. Et c’est aussi là qu’elle a fait la connaissance de son mari. Il est, lui aussi, agent du mouvement ferroviaire aux CFF, depuis son apprentissage. Le travail lui a plu dès le début. Travailler dans une entreprise qui propose des produits judicieux, à savoir des prestations de transport ferroviaire, est, selon elle, super. «Et en Suisse, le trafic ferroviaire des marchandises fonctionne aussi pour le commerce de détail», poursuit-elle.

Depuis son congé de maternité, C. Mormile travaille à 60% comme planificatrice des offres stratégiques au sein d’une équipe de neuf personnes, dont trois sont des femmes. C. Mormile n’a jamais été dérangée par le fait que les femmes ne sont pas très représentées dans son environnement de travail. Une bonne collaboration dépend de la personne et non pas du sexe. Son équipe élabore la stratégie d’offre de CFF Cargo. Celle-ci définit où CFF Cargo fournit quelles prestations à quels clients, et avec quels partenaires. Elle planifie également – avec la Vente – les volumes de transport attendus ainsi que les chiffres d’affaires pour les années à venir.

Cette femme dynamique apprécie beaucoup d’avoir eu la possibilité, après son congé de maternité, de réduire son temps de travail et de profiter également d’horaires de travail flexibles. Son mari a, lui aussi, réduit son temps de travail afin de pouvoir s’occuper conjointement de leur fille. Les CFF sont, selon elle, exemplaires en ce qui concerne la promotion du temps partiel et le soutien aux familles. «Mais avoir une crèche dans les grands sites serait super et simplifierait beaucoup les choses.»

 

Articles précédemment publié:

Faudrait-il que les filles jouent davantage au train électrique?
«Lorsque j’aperçois les montagnes, je me sens chez moi»
«Il devrait y avoir encore plus de collaboratrices»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.