«Le trafic de marchandises a souvent été évincé»

Le concept global de promotion du trafic ferroviaire de marchandises, qui sera prochainement à l’ordre du jour au parlement, porte sur la garantie de sillons (droits de circulation) pour le trafic de marchandises. Bernhard Adamek est chargé de ce dossier chez CFF Cargo et en explique le fonctionnement.

Bernhard AdamekAvec la nouvelle Loi fédérale sur les chemins de fer, le Conseil fédéral voudrait veiller à ce que le trafic de marchandises bénéficie dorénavant de meilleurs sillons (droits de circuler). Pourquoi cela est-il nécessaire?
Bernhard Adamek: Jusqu’à présent, les sillons étaient certes planifiés à long terme pour le trafic de marchandises. Mais lorsque le trafic voyageurs élargissait ou modifiait par exemple son offre à court terme dans le trafic régional, le trafic de marchandises était souvent évincé au niveau de l’accès au réseau en raison de la réglementation actuelle sur les priorités. Cela doit changer à présent. Il est prévu de garantir l’égalité entre le trafic de marchandises et le trafic voyageurs pour l’attribution des sillons.

Cela doit se faire via des plans d’utilisation du réseau – de quoi s’agit-il?
Il faut faire la distinction entre les concepts d’utilisation du réseau établis pour 8 à 10 ans et les plans d’utilisation du réseau qui ne sont établis que pour 6 ans. Un certain nombre de droits de circulation sont réservés par le Conseil fédéral dans ces concepts d’utilisation du réseau, tant pour le trafic voyageurs que pour le trafic de marchandises. Les exploitants des infrastructures établissent ensuite sur cette base des plans d’utilisation du réseau détaillés six ans avant l’élaboration des horaires. Désormais, les trafics voyageurs et marchandises seront prioritaires sur les sillons qui sont prévus pour eux dans le plan d’utilisation du réseau.

Thème central

L'avenir du trafic ferroviaire de marchandises suisse: les politiques, les cantons, la branche du trafic ferroviaire de marchandises et de la logistique débattent du sujet. Nous vous tenons au courant.
L’avenir du trafic ferro-viaire de marchandises suisse: les politiques, les cantons, la branche du trafic ferroviaire de marchandises et de la logistique débattent du sujet. Nous vous tenons au courant.

Les mesures proposées ont-elles des répercussions sur les horaires du trafic voyageurs? Faut-il s’attendre à davantage de retards pour les trains voyageurs?
Le Conseil fédéral veut maintenir la qualité élevée du trafic voyageurs public. Il ne faudra pas s’attendre à davantage de retards, puisque le trafic voyageurs bénéficiera, lui aussi, de sillons clairement définis. Il sera néanmoins plus difficile pour celui-ci de densifier son offre à brève échéance au détriment du trafic de marchandises.

Quels sont les avantages des plans et concepts d’utilisation du réseau pour les clients du trafic de marchandises?
Les clients de CFF Cargo – l’industrie du transport – ont demandé depuis longtemps déjà une meilleure garantie de capacités en matière de sillons pour le trafic de marchandises. Du point de vue des CFF, les plans d’utilisation du réseau sont le moyen approprié pour répondre à ces exigences et veiller à ce que les trains de marchandises aient, à l’avenir aussi, leur place dans le réseau ferroviaire suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *