Davantage de passagers pour CFF, un bénéfice pour CFF Cargo

Le nombre de voyageurs CFF a progressé de 3% par rapport à la même période de l’année précédente en s’est fixant à 1 002 000. En trafic marchandises, les prestations de transport se sont inscrites en hausse de 27%. La ponctualité voyageurs progresse également de 87,3% à 89,6%. Le résultat du groupe s’est contracté de 43% à 57 millions de francs. Cela est dû à l’augmentation des charges d’entretien de l’infrastructure, à la hausse des amortissements imputable avant tout à l’acquisition de nouveaux trains et à la baisse des bénéfices provenant de la vente de biens immobiliers. SBB Cargo International a équilibré ses comptes au premier semestre 2014 pour la première fois de son existence.

Güterzug von SBB Cargo

Au premier semestre 2014, les CFF présentent un bon bilan de la sécurité: la tendance positive du dernier trimestre 2013 a pu se poursuivre, confirmant un niveau de sécurité élevé. Avec 89,6%, la ponctualité des voyageurs s’inscrit en hausse par rapport à la même période de l’année précédente (87,3%). Les correspondances tenues se maintiennent à un niveau élevé (97,4% contre 97,5% au premier semestre 2013). En comparaison internationale, ces valeurs sont très élevées. Ce bon résultat a pu être atteint grâce à une exploitation pleinement opérationnelle, en dépit d’une intense activité de construction et d’entretien sur le réseau ferroviaire.

Recul du résultat du groupe en dépit de produits d’exploitation plus élevés
Au niveau du groupe, le produit d’exploitation a progressé de 3,2%, à 4173 millions de francs. Ce résultat est dû en particulier à une augmentation des produits du trafic voyageurs grâce à une hausse des prestations de transport, aux mesures tarifaires 2012 et à l’augmentation des produits du trafic marchandises. Les charges d’exploitation s’inscrivent en hausse de 3,6% à 4073 millions de francs, en raison de la hausse des amortissements du matériel roulant et des coûts de personnel dans les domaines de l’infrastructure et du trafic voyageurs. Pour contrer cette évolution, les CFF ont pris des mesures d’économies dans toute l’entreprise, en particulier aux postes administratifs. Celles-ci prendront effet au second semestre. En raison du recul des bénéfices provenant de la vente de biens immobiliers et du résultat négatif de la division Voyageurs, le résultat du groupe accuse une baisse de 43% à 57 millions de francs (premier semestre 2013: 101 millions de francs).

Après financement par les pouvoirs publics, le flux de trésorerie disponible s’inscrit à -384 millions de francs. Par rapport à la même période de l’année précédente, il s’est amélioré de 102 millions de francs. Cela est dû au moindre volume d’achat de matériel roulant en 2014 et à des reports de projets immobiliers. Le flux de trésorerie négatif débouche sur une augmentation de l’endettement porteur d’intérêt de 7%, à 8703 millions de francs (CHF 8102 millions).

Voyageurs: résultat sous pression en raison de la hausse des amortissements
Les CFF ont transporté chaque jour 1 002 0000 passagers au premier semestre 2014, ce qui représente une progression de 3% par rapport à la même période de l’année précédente (970 000). Le nombre de voyageurs-kilomètre est de 8,9 milliards, en hausse de 1,7%. Cette progression est due avant tout à la forte hausse de la demande dans les régions du Plateau et au Tessin, ainsi qu’aux heures de pointe. Le nombre d’abonnements généraux a connu une nouvelle progression. À la fin juin, 443 000 abonnements généraux étaient en circulation. Par rapport à la même période de l’année précédente, cela représente une progression de 1,6%. Le nombre d’abonnements demi-tarif est de 2338 millions, en recul de 0,6%.

En raison de la hausse des amortissements du matériel roulant, dus à la modernisation du parc de véhicules, le résultat de la division Voyageurs s’établit à -2 millions de francs (premier semestre 2013: 29 millions de francs). Les CFF escomptent un résultat positif sur l’année, en raison de la fluctuation saisonnière des affaires et d’une hausse des produits du trafic au second semestre.

Immobilier: résultat en demi-teinte, hausse des produits de location
CFF Immobilier continue de profiter de la forte demande d’objets bien centrés et de la forte fréquentation des gares. Le résultat avant indemnités compensatoires s’inscrit cependant en recul de 28% à 114 millions de francs (premier semestre 2013:158 millions de francs) en raison de la baisse des ventes de biens immobiliers). Les ventes d’importance seront effectives au second semestre seulement. C’est pourquoi elles n’ont pas encore déployé leurs effets sur le résultat. Les recettes de location à des tiers sont en progression de 5%, à 206 millions de francs (premier semestre 2013: 97 millions de francs). Cette progression résulte avant tout de l’ouverture de nouveaux bâtiments tels que le secteur E de l’Europaallee à Zurich et des nouveaux biens loués en gare de Genève Cornavin.

CFF Cargo: résultat positif et progression des prestations de transport
Les prestations de transport de marchandises ont crû de façon signifiante de 27% à 7637 millions de tonnes-kilomètre nettes (premier semestre 2013: 6008 millions). Cela s’explique essentiellement par les nouveaux transports sur l’axe nord-sud. Après le résultat annuel positif de 2013, CFF Cargo réalise un nouveau bénéfice au premier semestre 2014. Par rapport à la même période de l’année précédente, le résultat a progressé de 3 millions de francs à 15 millions de francs. Sur un marché très compétitif, CFF Cargo est parvenu à maintenir ses prestations de transport et à acquérir de nouveaux marchés. SBB Cargo International a également connu une évolution favorable. Les nouveaux transports et la hausse de la productivité ont été déterminants. Cela a débouché sur un bénéfice de 1,1 million de francs, soit 3,9 millions de francs de plus qu’au premier semestre 2013.

Infrastructure: un déficit dû à l’augmentation des coûts d’entretien
Le volume de sillons-kilomètre vendus s’inscrit en hausse de 1,7% à 86 millions (85 millions de kilomètres). Cela reflète l’augmentation des prestations de transport en trafics voyageurs et marchandises. Comme en 2013, toutefois, le résultat du segment Infrastructure est grevé par les mesures d’entretien supplémentaires du réseau ferroviaire. Cela débouche sur un déficit de 61 millions de francs (premier semestre 2013: -71 millions de francs). Les CFF supporteront les charges supplémentaires non prévues par la Convention sur les prestations jusqu’à la mise en oeuvre de FAIF en 2016.

Second semestre: continuer le développement de l’offre et des prestations
Au second semestre également, les CFF continueront d’améliorer leur offre et leurs prestations. L’offre sera développée en Suisse romande en particulier. À Genève, les CFF inaugureront en septembre la nouvelle gare de Cornavin. Le grand projet Léman 2030 démarrera en novembre à Lausanne. D’ici à la fin de l’année, la clientèle CFF bénéficiera d’une excellente réception pour la téléphonie mobile dans toutes les voitures du trafic grandes lignes, grâce à l’installation d’amplificateurs de signal. Enfin, nos clientes et nos clients profiteront d’ici à la fin 2015 d’un accès à Internet gratuit dans une centaine de gares.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *