Notre outil de travail: la loc hybride Eem 923

Dans la gare team de Wil (SG), la journée de travail commence tôt pour Markus Schmid et Rolf Löhrer. Dès 2h30 du matin, les mécaniciens sont à l’œuvre. Leur outil de travail: la locomotive hybride Eem 923 – la loc actuellement la plus moderne de sa catégorie.

«L’Eem 923 est très agréable à conduire. Le cockpit est clair et pratique», indique Markus Schmid. Peu après quatre heures du matin, il est à bord de la locomotive avec son collègue Rolf Löhrer, direction Schwarzenbach. Auparavant, dès leur prise de poste, ils se sont informés des missions prévues et ont effectué un contrôle sur le site de Wil.

A Schwarzenbach, les deux collaborateurs de CFF Cargo répartissent 52 wagons avant de prendre la route du retour. Pendant la répartition, un gros atout de la loc sert à plusieurs reprises: le passage en marche de l’électricité au diesel. «Cela arrive souvent lors de la livraison aux clients quand le dernier tronçon de voie n’est pas électrifié», dit Rolf Löhrer. Autrefois, dans pareil cas, toute la livraison se faisait avec une locomotive diesel. Aujourd’hui, on peut permuter brièvement sur le diesel. L’équipe de Wil économise ainsi 3000 litres de diesel par mois.

Mon outil de travail

Mon outil de travail: dans une nouvelle série, des collaborateurs de CFF Cargo présentent leur outil de travail.

Mon outil de travail: l’assistante électronique des mécaniciens

La locomotive hybride a été spécialement conçue pour le service de livraison et de manœuvre de CFF Cargo. Elle a donc souffert au départ de quelques défauts de jeunesse. Notamment avec son logiciel. Les remarques des équipes comme celle de Wil ont permis à Stadler Rail, le constructeur de l’Eem 923 basé à Winterthour, de mieux adapter le véhicule aux besoins des équipes de Production Cargo Régionale (RCP). Grâce à sa vitesse de pointe de 100 kilomètres à l’heure, l’Eem 923 peut également être utilisée pour les services en ligne légers. Elle est, à l’heure actuelle, la locomotive la plus moderne de sa catégorie.

CFF Cargo a 30 locomotives dans toute la Suisse. Celle de Wil porte le nom de la montagne locale : «Hofberg». De la même manière, 26 Eem 923 suisses portent le nom de la montagne qui se trouve à proximité de leur équipe

Vers six heures du matin, la «Hofberg» se repose tandis que les conducteurs de train s’accordent une pause café. Ensuite, ils reprennent la livraison aux clients des wagons de marchandises du trafic par wagons complets. Ces wagons sont chargés de blé et de ciment. Vers onze heures, la journée de travail de Markus Schmid et Rolf Löhrer s’achève. A présent, il est temps de faire une petite sieste, concède Rolf Löhrer en souriant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *