Les CFF à l’aube d’une nouvelle ère ferroviaire

Dans deux ans exactement, les premiers trains emprunteront le tunnel de base du Saint-Gothard conformément à l’horaire. D’une longueur de 57 kilomètres, cet ouvrage est le plus long tunnel ferroviaire du monde. L’axe nord-sud permettra au fret ferroviaire de proposer de nouvelles solutions logistiques rentables et écologiques. Profitant de capacités étendues et de jonctions optimisées, les clients pourront également mieux planifier leurs transports. En trafic voyageurs, les liaisons gagneront progressivement en rapidité, en ponctualité et en fiabilité. Le tunnel sera emprunté toutes les heures par un maximum de cinq trains de marchandises et de deux trains de voyageurs et ce, dans chaque sens. Aux CFF, les travaux liés à la mise en service battent leur plein: formation de quelque 3900 personnes et mise en place de l’équipement de signalisation en cabine ETCS Level 2 dans les installations et les gares.

Gotthard
Photo: AlpTransit

La mise en service du plus long tunnel du monde le 11 décembre 2016 constitue indéniablement la pierre angulaire du nouvel axe nord-sud. À compter de l’horaire 2016/2017, ce tunnel sera emprunté toutes les heures par un maximum de cinq trains de marchandises et de deux trains de voyageurs et ce, dans chaque sens. Dans le domaine du fret, les liaisons sur l’axe nord-sud du Saint-Gothard seront plus nombreuses, plus rapides et plus fiables. Ainsi, les clients pourront mieux s’organiser, car leur planning ne sera en principe pas perturbé par des interruptions de la voie pour des raisons météorologiques.

Le tunnel de base du Saint-Gothard rapproche également considérablement le Nord, le Sud et l’Ouest de la Suisse, ce qui offre de nouvelles opportunités commerciales aux clients Cargo, à l’instar de plusieurs livraisons et collectes quotidiennes dans les grands sites du Tessin. À titre d’exemple, les fruits et légumes cultivés au Tessin et dans le nord de l’Italie pourront être livrés aux filiales de Suisse romande à la première heure dès le lendemain de leur récolte. Pour le trafic de transit international, le tunnel de base du Saint-Gothard constitue une première grande étape dans le développement de la ligne de plaine à travers les Alpes. Dès 2020, cette ligne permettra d’augmenter le volume de fret de 20% au sein du corridor Rotterdam–Gênes, important axe de transport en Europe. L’extension des lignes d’accès nécessaires doit néanmoins être poursuivie dans les pays limitrophes, en Allemagne et en Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.