Congestion portuaire = coûts supplémentaires

Dans le monde entier les conteneurs s’empilent dans les terminaux. La situation a été difficile en Asie et récemment aux États-Unis. C’est au tour de l’Europe.

Les ports de la côte ouest US sont encombrés. Les centres portuaires de Los Angeles et de Long Beach ont certes fait régulièrement la une des journaux ces derniers mois en raison des conteneurs s’entassant sur leurs quais, à perte de vue. La situation en Europe n’est pourtant guère meilleure.

LIBF_Container_Hafen_International_TRWBelgien-0097_47656orsqu’en janvier dernier le CSCL Globe (capacité: environ 19 100 TEU) a fait escale à Hambourg, les routes autour du terminal Eurogate, et même plus loin jusqu’au port franc, étaient surchargées. Sur le rail ou en trafic fluvial, la situation était heureusement un peu plus détendue. Mais non pas à Rotterdam, le plus grand port à conteneurs européen, et à Anvers, le troisième port à conteneurs du continent européen. Le prestataire de services logistiques et de services fluviaux Contargo a lancé récemment une mise en garde: depuis le début de l’année il y a des retards considérables dans le traitement des unités fluviales dans les deux ports susmentionnés. Le volume important de conteneurs et les goulets d’étranglement en matière de capacité génèrent des coûts supplémentaires pour le prestataire. Au dire de Contargo, les bateaux doivent attendre actuellement jusqu’à 92 heures à Rotterdam et 72 heures au maximum au port anversois. La compagnie critique surtout le fait que ces retards n’ont pas été communiqués de façon fiable. Il n’était donc pas possible de prévoir la durée de séjour dans le port.

Les coûts qui en résultent sont importants: les frais d’affrètement augmentent en raison des attentes dans les ports. Contargo doit en outre louer du tonnage supplémentaire pour compenser les jours de planche plus longs des bateaux. Des clients optent de plus pour d’autres modes de transport puisque les délais d’enlèvement et de livraison des conteneurs ne peuvent plus être garantis dans ces conditions. La société envisage par conséquent d’introduire une surtaxe d’encombrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.