De nouvelles solutions pour le trafic de marchandises par wagons isolés en Europe.

Le projet européen de recherche et de développement intitulé ViWaS (Viable Wagonload Production Schemes) était le thème abordé ce midi sur le stand des «SwissMovers» au salon transport logistic de Munich. Outre la présentation des premiers résultats intermédiaires, l’apéritif qui a suivi a été l’occasion d’échanges intensifs dans le «ViWaS-Waggon».

ViWaS
Daniel Bürgy, responsable Vente CFF Cargo

«Les trafics de marchandises par wagons isolés ou groupes de wagons constituent des éléments essentiels de la logistique dans certaines branches telles que les industries sidérurgique et chimique p. ex.», a souligné Daniel Bürgy, responsable Vente chez CFF Cargo. Des coûts de transports élevés et des standards de qualité médiocres auraient cependant entraîné un recul persistant des parts de marché ces dernières années. L’entreprise ferroviaire suisse y a réagi en proposant son offre «Swiss Split». Le développement de cette dernière requiert d’importants terminaux d’entrée comme, par exemple, le futur terminal trimodal Bâle-Nord. Grâce aux plus de 30 locomotives hybrides acquises ces dernières années par CFF Cargo pour les activités de triage, les conteneurs ou wagons isolés peuvent à présent être acheminés directement jusqu’aux voies de raccordement des clients. «Le troisième élément de cette stratégie est la modernisation de la flotte de wagons», a ajouté D. Bürgy. Et c’est là que ViWaS entre en scène.

«A cet effet, dix entreprises et instituts de recherche européens des domaines du trafic ferroviaire et de la logistique se sont regroupés en un projet de recherche et de développement», a expliqué le responsable du projet ViWaS, Niklas Galonske de HaCon Ing. GmbH. Lors de la présentation axée sur les innovations technologiques du projet, Irmhild Saabel, responsable Business Development de Wascosa AG de Lucerne, a révélé les premiers résultats intermédiaires du développement d’un wagon porte-conteneur léger avec des éléments modulaires.

«Il doit par exemple être totalement accessible au chariot élévateur, directement sur la voie de raccordement», a précisé l’experte. Et pour cela, il faut un sol particulièrement résistant. Un autre projet porte sur le développement de la «Flexfreight Timber Cassette» pour le transport de grumes. Elle peut, elle aussi, être posée sur le wagon porte-conteneur standard. «Moins de wagons, moins de kilomètres à vide, moins de types de wagons», a souligné l’intervenante pour confirmer l’avantage de la meilleure efficience qui en découle.

ViWaS
Victor Behrends, Eureka Navigation Solutions AG

Pour finir, Victor Behrends d’Eureka Navigation Solutions AG a présenté la solution «ViWaS ajour Telematik», composée de capteurs, batteries et fixations. L’objectif est ici une meilleure communication avec les wagons de marchandises grâce à une nouvelle télématique. Au lieu d’être reliés entre eux par des câbles, les capteurs autoalimentés le sont par radio et peuvent surveiller aussi bien les wagons que leur cargaison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *