Le chemin de fer: un mode de transport écologique

Réduction des émissions de CO2, reporting sur les émissions, transport climatiquement neutre – l’acheminement de marchandises par le rail est bon pour l’environnement.

SBB Cargo International

 

Le bilan est convaincant: «en 2014, le transport sur rails le long de l’axe nord-sud reliant les ports de la Mer du nord à l’Italie a permis d’éviter l’émission de quelque 650 000 tonnes de gaz carbonique nocif pour le climat» déclare Edmund Prokschi, responsable Distribution et développement de l’offre de SBB Cargo International. Cela correspond à près de 1,2 million de trajets en camions.

En moyenne, un train de marchandises européen ne dégage que 29 grammes de CO2 par tonne de fret et par kilomètre parcouru. Un poids-lourd conforme à la réglementation Euro 5, pour sa part, en émet 81 grammes. Plus le trajet est long, plus l’économie sur rail est importante. Pour documenter correctement cette contribution à la protection du climat et pouvoir l’utiliser dans leurs rapports environnementaux, les clients de SBB Cargo International ont reçu un reporting individuel sur les émissions en 2014, qui compare la réduction des émissions de leurs transports par rail à celle du transport routier.

Les chiffres ont été calculés à l’aide du logiciel EcoTransit co-développé par CFF Cargo. Outre des informations sur les gaz à effet de serre dégagés, ce document contient également des données sur les polluants atmosphériques comme l’oxyde d’azote et les poussières fines. Quiconque souhaite aller plus loin peut concevoir ses transports de matière complètement climatiquement neutre. Pour ce faire, SBB Cargo International collabore avec l’organisation de protection du climat myclimate. Cette dernière utilise une contribution de compensation du client en trafic marchandises pour développer et soutenir à l’échelle mondiale des projets de protection climatique répondant aux normes internationales les plus sévères.

Le transport ferroviaire de marchandises en Suisse, pour lequel des reportings sur les émissions et une conception écologique sont également proposés, contribue lui aussi à la protection de notre climat. Ainsi, la Migros – principale cliente de CFF Cargo – fait dorénavant appel au chemin de fer pour acheminer la moitié de ses marchandises. Dans le cadre de son programme «Génération M», cette enseigne commerciale s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 de 20% entre 2010 et 2020.

La Migros se rapproche progressivement de son objectif. À ce jour, elle est déjà parvenue à diminuer de 8% l’émission de gaz à effet de serre nocifs. Grâce à l’augmentation des transports par le rail – de 2% pour le seul exercice 2014 – cet ambitieux projet se concrétise chaque jour davantage. L’an dernier, le transport de produits congelés entre le centre de distribution Migros de Neuendorf et Gossau a ainsi été transféré vers le rail, ce qui permet une économie annuelle d’environ 300 000 kilomètres-camion. Cette mesure soutient la protection du climat tout en renforçant le développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *