Une bourse pour le rail

Réconcilier la route et le rail, telle est la tâche de l’autoroute roulante. Le système VIIA, qui relie les destinations d’Europe de l’Ouest et du Nord depuis 2003, recherche à présent la connexion avec la Grande-Bretagne grâce à la plaque tournante de Calais. La bourse de fret et de poids lourds Wtransnet de Barcelone signe une partie de la technique utilisée à cet effet.

Alors que la pression politique a, pendant quelque temps, favorisé une hausse de l’exploitation ferroviaire, la route a de nouveau repris la tête dans la compétition entre les moyens de transport. VIIA, une filiale de la SNCF, fait tout pour s’y opposer. Elle exploite et commercialise l’autoroute roulante du groupe pour les remorques standard depuis douze bonnes années. La bourse de fret et de poids lourds Wtransnet sera désormais impliquée dans les trafics.

Troisième liaisonVIIA MAP NETWORK 2015
Une nouvelle ligne doit s’ajouter sous peu aux liaisons entre le terminal français Aiton et le terminal Orbassano en Italie (AFA depuis 2003) et sur la ligne entre Bettembourg (Luxembourg) et la ville frontière franco-espagnole Le Boulou. Avant fin 2015, une nouvelle liaison entre Calais et Le Boulou sera ouverte – elle sera appelée la «ligne britannique». VIIA s’est fixée pour objectif de traiter plus de 500 000 poids lourds par an d’ici à 2020.

Coopération depuis juin
Les liaisons existantes et quatre trajets aller-retour par jour, c’est bien, mais des remorques réservées pour le transport multimodal sur rail, c’est mieux. VIIA et l’exploitant espagnol de plates-formes technologiques, Wtransnet dont le siège se trouve à Barcelone depuis plus de 20 ans, ont pris une nouvelle mesure en proposant une nouvelle offre avec «VIIA+». Les deux entreprises collaborent sur le plan opérationnel depuis le 1er juin 2015.

Des avantages liants
Le CEO de Wtransnet, Jaume Esteve, explique «qu’il est important de se connecter au trafic routier avec un réseau durable et efficient de liaisons intermodales.» Sur la base de cette conviction et de ses expériences technologiques, Wtransnet, avec ses plus de 150 collaborateurs répartis dans 23 pays européens et sud-américains, met dans la balance ses quelque 10 000 entreprises partenaires du secteur de la logistique et du transport pour ce partenariat.

Motivation supplémentaire: pendant les trois premiers mois, l’utilisation de la bourse de fret dans le trafic combiné est gratuite. L’objectif étant bien sûr d’attirer davantage l’attention des utilisateurs sur le mode de transport multimodal. Pour Wtransnet, l’accord stratégique avec VIIA constitue une percée sur le marché européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *