«Nous sommes dans la dernière ligne droite»

Trois minutes avec Florian Probst, chef de projet chargé du système de signalisation et de sécurité ferroviaire ETCS à CFF Cargo. Dans le cadre d’une interview, il explique l’importance du nouveau système de signalisation et de sécurité ferroviaire pour la mise en service du tunnel de base du Saint-Gothard en 2016.

Durant la nuit du samedi 15 au dimanche 16 août, le système de signalisation et de sécurité ferroviaire ETCS Level 2 entrera en service sur la ligne d’accès au Saint-Gothard, entre Brunnen et Erstfeld. Vous sentez-vous nerveux?
Les travaux sur nos véhicules sont sur la bonne voie. Entre-temps, nous avons reçu de l’Office fédéral des transports l’autorisation d’exploiter nos locomotives. Certes, toutes les locomotives n’ont pas encore été migrées vers le système de signalisation et de sécurité ferroviaire, mais nous sommes dans la dernière ligne droite et pouvons assurer l’exploitation. Je ne suis pas du tout nerveux parce que nous avons fait des tests au préalable. Je me réjouis que ça commence.

Qu’est-ce qui va changer pour le personnel des locs?
Avec le nouveau système de signalisation et de sécurité ferroviaire, il n’y aura plus de signalisation externe. Le personnel des locs reçoit toutes les informations utiles sur un écran en cabine: vitesse autorisée, distance jusqu’à la fin de l’autorisation de circuler, etc. Une grande partie des mécaniciennes et mécaniciens de locs Cargo connaît ETCS Level 2 pour l’avoir pratiqué sur la ligne nouvelle Mattstetten-Rothrist et dans le tunnel de base du Lötschberg.

Quels seront les changements pour la clientèle?
Le chemin de fer devient globalement plus sûr. Par ailleurs, les trains peuvent se succéder à des distances réduites.

La mise en service du système de signalisation et de sécurité ferroviaire est-elle une répétition générale en vue de l’ouverture du tunnel de base du Saint-Gothard?
Absolument. C’est en outre une condition pour que les essais techniques commencent plus tôt dans le tunnel. Les trains de voyageurs fonceront en effet à 200 km/h à travers le tunnel, et les trains de marchandises à 100 ou 120 km/h. L’instauration de cadences aussi élevées ne peut se faire du jour au lendemain. De nombreux tests sont nécessaires en amont.

Y a-t-il d’autres avantages?
Lorsque ce système de signalisation et de sécurité ferroviaire s’imposera dans d’autres pays, les trains pourront franchir les frontières sans difficulté. Actuellement, chaque pays a son système.

 

L’European Train Control System (ETCS) Level 2 représente la nouvelle génération d’appareils d’arrêt automatique des trains. Ce système d’arrêt automatique des trains est un standard européen. Il est obligatoire sur toutes les lignes à grande vitesse. À une vitesse supérieure à 160 km/h, en effet, le personnel des locs ne peut plus distinguer les signaux situés le long d’un tronçon. Il lui faut donc disposer de ces informations directement dans sa cabine de conduite. ETCS Level 2 fonctionne sans signalisation extérieure. Le personnel des locs reçoit des indications relatives à la vitesse et à l’autorisation de circuler par radio (GSM-R data), directement en cabine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.