Remplir le rôle de zone pivot

Comme les autres régions, les pays scandinaves doivent s’adapter aux nouvelles conditions économiques et politiques. Un de leurs objectifs consiste à jouer le rôle d’intermédiaire entre l’est et l’ouest et entre le nord et le sud grâce à de nouveaux services et à un changement de stratégie. Le tout en garantissant des liaisons de/vers l’arrière-pays.

Le 7 septembre, Hapag-Lloyd a intégré le port suédois de Halmstad dans son service hebdomadaire Sweden Denmark Express Service. Ce port situé dans la province de Halland, sur la côte ouest, est ainsi relié directement à Hambourg et Bremerhaven et donc à de nombreux services mondiaux de HL. Nouvelle rotation du service SDX: Bremerhaven, Hambourg, Helsingborg, Halmstad, Göteborg, Aarhus et Bremer­haven.

G6 vers Göteborg et Gdansk

25 trains navettes quittent chaque jour Göteborg. Les chargeurs suédois et norvégiens bénéficient donc d’un lien direct et respectueux de l’environnement avec le plus grand port nordique.
25 trains navettes quittent chaque jour Göteborg. Les chargeurs suédois et norvégiens bénéficient donc d’un lien direct et respectueux de l’environnement avec le plus grand port nordique.

Récemment, le loop 7 de l’alliance G6 a en outre été étendu. Depuis fin août, il dessert avec des navires d’une capacité maximale de 14 000 TEU nouvellement, à un rythme hebdomadaire, le port de Göteborg (APM Terminals) alors que le 10 août le port polonais de Gdansk a été intégré dans ce service. Cela permet d’offrir également des transit times plus courts entre l’Asie et la Scandinavie/Europe de l’Est. La rotation portuaire est la suivante: Qingdao, Shanghaï (Yang­shan), Hongkong, Yantian, Singapour, Rotterdam, Hambourg, Gdansk, Göteborg, Anvers, Southampton, Singapour, Yan­tian et de nouveau Qingdao). Les membres de l’alliance G6 sont APL, Hapag-Lloyd, HMM, MOL, NYK et OOCL.

Fret roulant et trafic ferry
La concurrence dans cette région ne porte pas seulement sur le trafic conteneurs, mais aussi sur d’autres domaines, par exemple le secteur ro-ro et le trafic ferry.
Selon les responsables portuaires de Rostock, 173 260 camions (véhicules accompagnés; +7%) ont été acheminés au premier semestre 2015 dans le cadre des trois liaisons ferries et trois services ro-ro de/vers le Danemark, la Suède et la Finlande. Le transbordement d’unités non accompagnées a augmenté de 11% à 62 105 semi-remorques. Le nombre de wagons transportés par voie maritime – multiplié par deux à 11 828 unités – a contribué à ce résultat réjouissant.

«Cette évolution est due à la croissance organique et à une augmentation des parts de marché. Les réglementations Seca (Sulphur Emission Control Areas) ont entraîné une réorganisation des réseaux de ligne malgré la baisse du prix du pétrole. Des ports tels que Rostock avec des trajets maritimes plus courts ont tendance à en profiter», a déclaré Gernot Tesch, directeur de la Hafen-Ent­wicklungsgesellschaft Rostock, lors de la publication de ces chiffres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.