Les pionniers du Saint-Gothard (3): Eduard Gruner

Aujourd’hui, notre série de billets de blogs sur l’histoire de la construction de tunnels au Saint-Gothard vous présente Eduard Gruner. Cet ingénieur visionnaire a été le premier à rêver d’un tunnel de base à travers le massif alpin.

Dans les années 1930 déjà, l’ingénieur bâlois Eduard Gruner a émis l’idée d’une liaison au cœur du massif du Saint-Gothard. Pour ce spécialiste de la planification des transports, né en 1905, un tunnel de base ferroviaire et routier, ou un ouvrage combinant les deux modes de transport, était tout à fait envisageable, éventuellement même sur deux niveaux. Dans une synthèse technique datant de 1947, intitulée «Reise durch den Gotthard-Basistunnel im Jahr 2000» (voyage à travers le Saint-Gothard en l’an 2000) et rédigée pour le mensuel «Prisma. Natur, Forschung, Technik», il a développé l’idée visionnaire d’un tunnel de base d’environ 50 kilomètres de long reliant Amsteg et Biasca.

«Nous, les Suisses, ne pouvons pas sérieusement croire que nous en avons fait assez pour les transports en Suisse rien qu’en perçant le tunnel du Saint-Gothard il y a septante ans, puis en électrifiant la ligne après la Première Guerre mondiale», écrit le mensuel en préambule à sa quatrième édition, abordant ainsi le thème des chemins de fer en Suisse en l’an 2000. La brochure envisage plusieurs manières de prendre le train pour les personnes qui vivront 53 ans plus tard.

Prisma-Titelblatt

Eduard Gruner émet également l’idée de construire une gare souterraine au milieu du tunnel de base du Saint-Gothard, à Sedrun, dans les Grisons. Dans son étude de projet, il décrit: «Le train freine tout en douceur et s’arrête dans la gare souterraine de Sedrun, où les gens s’affairent. De là, il est possible d’arriver au site sportif d’en haut en sept minutes grâce à un confortable ascenseur d’une longueur de 830 mètres. Les pistes de ski de la région se rapprochent ainsi des villes de Bâle, de Zurich et de Milan (…)». Ce projet a été évoqué plus tard sous le nom de «Porta Alpina», mais n’a jamais été concrétisé.

Eduard Gruner ne connaîtra pas la construction du tunnel de base du Saint-Gothard, qui entrera en service l’an prochain. En effet, il s’est éteint en 1984. Le Groupe Gruner, qu’il a fondé et dont le siège est à Bâle, est aujourd’hui considéré comme une importante entreprise de construction. Il occupe un millier de collaboratrices et de collaborateurs sur plus de 30 sites, en Suisse et dans le monde.

Partie 1: Alfred Escher

Partie 2: Louis Favre

Photos: Keystone (en haut), CFF Historic (en bas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *