Les réseaux privés font mieux

En Autriche, la demande en transport ferroviaire de marchandises connaît un boom. En 2014, un volume record a été acheminé par les 52 entreprises ferroviaires autrichiennes. Tant la société d’État Rail Cargo Group (groupe Chemins de fer fédéraux autrichiens ÖBB) que les compagnies ferroviaires privées en ont profité. Josef Müller a rencontré Maria-Theresia Röhsler de Schienen-Control.

LTE Logistik & Transport GmbHLe transport ferroviaire de marchandises en Autriche se porte comme un charme. En 2014, la prestation de transport s’est montée à 22,5 milliards de tkm, ce qui constitue une augmentation d’environ 6% par rapport à 2013 et donc un nouveau record. 13 M. de t ont été transportées au total. Hormis Rail Cargo Group (RCG), presque toutes les autres entreprises ferroviaires (EF) ont aussi enregistré un mieux. Fait remarquable: les EF privées ont fait passer leur part dans le volume transporté de 25% à 26% et exprimé en tkm même de 19% à 21,4%.

Plus de transports et de concurrents
Ces chiffres sont tirés du rapport annuel 2014 de l’organisme autrichien chargé de la régulation du trafic ferroviaire Schienen-Control, présenté par Maria-Theresia Röhsler, directrice. Avec ses performances, l’Autriche suit la tendance internationale. «Le transport ferroviaire international de marchandises devient de plus en plus attrayant en Europe», est convaincue M.- T. Röhsler. «L’analyse des sociétés coopérant dans le cadre du trafic marchandises montre que la concurrence européenne croît», ajoute la manageuse qui garantit, avec son équipe, que chaque EF accède sans discrimination au réseau ferroviaire autrichien. Les plus grands concurrents du leader du marché sont Lokomotion avec une part de marché de 5% et Cargo Serv avec 3,5%, suivis de LTE Transport, TX Logistik Austria et Wiener Lokalbahnen Cargo.

Dumping parmi les EF
Le dumping tarifaire prouve de plus que la concurrence est de plus en plus acharnée entre les acteurs qui luttent pour une plus grande part du marché des transports. «C’est de nouveau d’actualité», souligne en effet Andreas Mandl, gérant de LTE. Son groupe est présent dans huit pays entre la Roumanie et le Benelux – par le biais de ses propres sociétés – et assure surtout des trafics par trains complets. «Plus la distance est importante, mieux nous pouvons profiter de notre savoir-faire», a expliqué A. Mandl à l’ITJ. Parmi ses clients figurent des sociétés industrielles, des prestataires de services logistiques et des sociétés commerciales de la mer du Nord à la mer Noire. A. Mandl voit pour sa société ferroviaire un potentiel auprès des «chargeurs estimant que le rail n’est pas compétitif et qui optent par conséquent pour la route.»
Cinq nouvelles EF ont débuté leurs activités en 2014 en Autriche. En trafic marchandises, il s’est agi de SZ Cargo (Slovénie), Magyar Magánvasút (Hongrie) et GEVD (Autriche). Les sociétés Franz Plasser Dienstleistungsgesell­schaft et Grampetcargo Austria ont quant à elles obtenu des autorisations de circulation. Sur les 52 EF du marché autrichien, neuf sont des acteurs étrangers. Actuellement, 21 entreprises ferroviaires opèrent en trafic marchandises, cinq en trafic voyageurs et huit dans les deux domaines, en trafic marchandises et voyageurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.