Cargaison fragile de Calabre.

Chaque année, la Glasi produit et livre 20 000 boules de Noël et 30 000 étoiles, cloches, pointes de sapin et glaçons. La moitié des produits est directement achetée par les clients dans les deux magasins de Hergiswil.

Le souffleur de verre n’a que quelques minutes pour transformer la petite boule orange de verre liquide. Il ne cesse de souffler brièvement dans la longue canne de verrier pour la faire grossir. La matière ­atteint maintenant une température de 1500° C. Avant qu’elle ne refroidisse, le souffleur la presse dans un moule en fonte et continue de souffler pour lui donner la forme d’un photophore. Le verre liquide provient d’un gigantesque four qui fonctionne 24 heures sur 24. Il est tellement sollicité qu’il doit être remplacé tous les six à sept ans. Trouver encore des souffleurs de verre en Suisse ne va pas de soi. «On ne peut plus apprendre ce métier en Suisse», explique le directeur de la «Glasi», Robert Niederer, qui a suivi une formation de souffleur de verre après son métier commercial. Il dirige aujourd’hui la dernière verrerie de Suisse, qui fête cette année son 200e anniversaire. Le père du directeur ­actuel, feu Roberto Niederer, a eu le courage, en 1975, de prendre un nouveau départ avec l’entreprise de tradition. Il a sauvé la «Glasi» d’une mort économique certaine, a remis le métier au cœur de l’activité et a même formé des apprentis pendant quelque temps.

Une à deux fois par an, Robert Niederer se retrouve dans le petit atelier avec son cousin italien pour développer de nouvelles créations. Cette année, il s’agit de boules de Noël avec un saupoudrage de flocons de neige en minuscules éclats de verre blanc. Avant d’arriver dans la boutique de vente à Hergiswil, les boules fragiles parcourent un long chemin. En effet, toutes les pièces en verre filigrané, comme les décorations de Noël, sont fabriquées en Calabre par des collaborateurs italiens, la région d’où est originaire la grand-mère de Robert Niederer.

Robert Niederer dans le premier labyrinthe en verre de Suisse, construit à Hergiswil pour les visiteurs de la Glasi.

Bien que les boules ultrafines aient moins d’un millimètre d’épaisseur, elles restent intactes lors de leur transport en camion vers la Suisse. Chaque exemplaire est bien protégé par une petite boîte en carton dans laquelle il est ensuite vendu. Les verres à vin, carafes, assiettes ou anges décoratifs produits à Hergiswil sont également emballés soigneusement dans de simples boîtes, qui sont ensuite placées dans des caisses en bois protectrices et empilées sur des palettes. Ces produits fragiles sont acheminés par poids lourds vers les différents points de vente dans toute la Suisse. Depuis peu, la Glasi Hergiswil utilise des chips biodégradables en guise de matériel de rembourrage.

La moitié des produits est directement achetée par les clients à Hergiswil.

Les décorations de sapin représentent 10% du chiffre d’affaires: chaque année, la Glasi produit et livre 20 000 boules de Noël et 30 000 étoiles, cloches, pointes de sapin et glaçons. La moitié des produits est directement achetée par les clients dans les deux magasins de Hergiswil. Chaque année, 100 000 personnes visitent le site de production traditionnel et regardent, depuis la galerie des visiteurs, comment les artisans transforment le verre liquide, puis visitent le labyrinthe de verre ou le musée du verre.

Le souffleur de verre dépose à présent délicatement le photophore achevé dans le four de refroidissement. Là, il passera progressivement de 1000 degrés à la température ambiante pendant les sept à huit heures à venir. La matière doit se refroidir lentement pour éviter qu’une tension ne se forme dans le verre et qu’il n’éclate. Ce qui fascine Robert Niederer dans le verre, c’est qu’on peut le réutiliser à l’infini et que les techniques de transformation sont inépuisables. Même si ses produits ne peuvent pas faire concurrence aux verreries des grands distributeurs en termes de prix, il reste confiant: «Nos clients apprécient le fait d’avoir des produits faits à la main.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *