Pourquoi les marchandises doivent arriver à point nommé.

À l’avenir, l’objectif du groupe CFF SA en matière de ponctualité prendra en compte les valeurs de ponctualité de CFF Cargo à hauteur de 20%, bien que la ponctualité soit mesurée de manière différente pour le trafic voyageurs et le trafic marchandises. Roland Walter, le «Monsieur ponctualité» de CFF Cargo, nous révèle pourquoi cette nouveauté fait sens et pourquoi la ponctualité est essentielle pour le trafic marchandises.

La ponctualité des trains de marchandises est la principale préoccupation de Roland Walter. En tant que responsable de la ponctualité chez CFF Cargo, il doit en effet veiller à ce que l’objectif de 91% de ponctualité clientèle soit atteint. Ses collègues l’appellent souvent «Monsieur ponctualité». En effet, son rôle est de tout faire pour que les trains de marchandises arrivent au bon endroit au bon moment. Il se bat notamment pour que ces trains reçoivent le même traitement sur le réseau que ceux qui transportent des voyageurs. Car officiellement, le trafic marchandises jouit depuis 2016 du même statut que le trafic voyageurs: en cas de goulet d’étranglement, les collaboratrices et collaborateurs des centres d’exploitation sont tenus de traiter sur un pied d’égalité les liaisons du trafic voyageurs et celles du trafic marchandises.

Quand train du matin rime avec camion dans les bouchons.

Un train de marchandises peut-il vraiment être prioritaire sur un train qui transporte des voyageurs souhaitant rentrer chez eux à l’heure? Roland Walter répond par un exemple éloquent: «Imaginez que vous avez commandé des billets de concert à la dernière minute et demandé leur envoi en courrier A», explique-t-il. Si le train poste est retardé d’une demi-heure à cause d’un goulet d’étranglement, il rate sa correspondance à Zurich Mülligen pour la distribution en détail au sein de la logistique interne à la poste. Vous recevez donc votre billet non pas le jour suivant, mais seulement deux jours plus tard, et vous pouvez dire adieu à votre concert.»

Roland Walter, le «Monsieur ponctualité» de CFF Cargo, s’engage pour que les trains de marchandises reçoivent le même traitement que les trains voyageurs.

La ponctualité des trains de marchandises est déterminante dans d’autres situations également, ajoute Roland Walter. En effet, d’autres clients ont tout intérêt à ce que leurs marchandises arrivent à l’heure au terminal de transbordement. «Si un train de marchandises prend 30 minutes de retard dans les premières heures de la matinée, le transbordement des marchandises sur le camion concerné s’effectue lui aussi en retard. Ce camion va ensuite être confronté au lourd trafic du matin et le retard accumulé n’en sera que plus important», explique le spécialiste à l’aube de la trentaine. Voilà exactement les scénarios que Roland Walter souhaiterait éviter, car les répercussions sur les consommateurs finaux sont particulièrement ennuyeuses.

Toutes les valeurs sur la balance de la ponctualité.

Depuis le 1er janvier 2018, la ponctualité de CFF Cargo est intégrée à l’objectif du groupe «ponctualité clientèle». Les valeurs obtenues par CFF Cargo jouissent désormais d’une pondération de 20% dans les résultats finaux de ponctualité des CFF. Cette proportion réjouit Roland Walter: «Nous faisons tous partie du même groupe. Il est donc important que toutes les valeurs soient prises en compte dans l’évaluation globale.» Le spécialiste espère donc également que toutes les personnes impliquées dans les processus de ponctualité seront mieux sensibilisées à la question.

Les pendulaires affluent à la gare de Berne. Un voyageur ponctuel, c’est un voyageur qui atteint sa gare d’arrivée ou de changement de train avec moins de trois minutes de retard.
Sarah Tischhauser est responsable de l’objectif «ponctualité» du groupe.

En ce qui concerne le trafic voyageurs, la ponctualité est depuis longtemps au centre des préoccupations au quotidien. «Les clients suisses s’attendent à une grande ponctualité», fait remarquer Sarah Tischhauser, responsable de l’objectif du groupe «ponctualité clientèle». Cet objectif prioritaire pour le groupe revêt donc une importance capitale. «La ponctualité est le résultat d’interactions complexes entre les acteurs du matériel roulant, des installations, de la planification et de la production. Si chaque personne connaît son rôle en matière de ponctualité et le joue adroitement, nous tenons la cadence», explique Sarah Tischhauser en termes simples. Mais personne n’est jamais à l’abri d’un dérangement, que la cause soit technique ou externe, comme en cas d’intempéries. «Dans de telles circonstances, les CFF font tout ce qui est en leur pouvoir pour minimiser la durée et l’ampleur des retards», précise Sarah Tischhauser. Et Roland Walter de compléter: «Cela s’applique évidemment aussi au trafic marchandises.» Les deux types de trafic poursuivent en effet le même but: faire en sorte que les trains CFF arrivent à l’heure sur tout le réseau suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *