Le plus grand réfrigérateur de Suisse

Les ateliers CFF d’Olten abritent la «chambre climatique», une halle de plus de 30 mètres de long capable de simuler des températures de -33 à +60° C. Les véhicules ferroviaires y sont soumis à des tests de résistance sévères. Un coup d’œil sur place.

Nos locomotives, nos voitures, nos wagons sont-ils parés pour affronter le froid et le gel? Les températures glaciales et les fortes chutes de neige de ces derniers jours ont rappelé à quel point il était important que les marchepieds escamotables, les attelages ou encore les essuie-glaces fonctionnement impeccablement par tous les temps. Pour s’en assurer, les spécialistes des ateliers d’Olten effectuent régulièrement des tests de résistance sur différents véhicules dans la chambre climatique. Car même si des dérangements peuvent toujours survenir lorsque plusieurs situations extrêmes se produisent en même temps, les CFF mettent tout en œuvre pour que les voyageurs parviennent à destination de manière ponctuelle et confortable, y compris en hiver. Le chauffage doit donc lui aussi fonctionner parfaitement par tous les temps, pour que la température soit toujours douce et agréable dans les compartiments.

Quand le technicien jette un froid.

La météo joue aussi un rôle primordial dans le trafic marchandises. L’attelage automatique, bientôt en test pour le trafic combiné, doit tenir bon même lorsque le mercure chute sous la barre du zéro degré. Il sera donc mis à l’épreuve dans la chambre climatique. Pour tester la résistance au froid de l’attelage, Dieter Buser, collaborateur à la chambre climatique d’Olten, jette un grand froid: il fait passer les températures à -10° C et asperge d’eau froide les wagons, et en particulier l’attelage. Une couche de neige et de glace se forme, comme en plein hiver.

Aux commandes du chasse-neige rotatif de la chambre, Dieter Buser, technicien de la flotte, prépare l’attelage automatique à un test de résistance.

Quand les techniciens poussent les wagons plats pour tester l’attelage, on croirait presque assister au départ d’une compétition de bobsleigh. À vos marques, prêts, poussez… et voilà que les deux wagons et leurs demi-accouplements respectifs se rencontrent dans un bruit assourdissant. Car c’est bien le cas en conditions réelles, quand des wagons de plusieurs tonnes s’entrechoquent lors des manœuvres. Verdict: malgré la glace et la neige, un clic, et clac les deux wagons s’accouplent.

Pour assurer la stabilité de l’exploitation ferroviaire, il est extrêmement important que l’attelage automatique fonctionne également à des températures négatives.

Les locomotives et les voitures ne sont pas les seules à subir les caprices météorologiques de la chambre climatique. D’autres véhicules, tels que les trains d’extinction et de sauvetage, les wagons-grues de CFF Infrastructure ou encore les véhicules de CFF Cargo doivent eux aussi y faire leurs preuves. À l’occasion, la chambre climatique d’Olten accueille même des camions ou des conteneurs, qui viennent eux aussi se soumettre aux sévères tests de résistance du plus grand réfrigérateur de Suisse pour véhicules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *