Des routes sûres grâce au sel transporté par rail.

Les routes et trottoirs verglacés et enneigés peuvent être traîtres et à l’origine de divers accidents, de la foulure du poignet à la collision frontale à haute vitesse. Heureusement, le sel de déneigement que CFF Cargo distribue dans toute la Suisse est là pour remédier à la situation.

Statistiquement, les hivers neigeux sont plus rares. Mais il y a toujours des exceptions. C’est ce que démontrent les conditions météorologiques de ces dernières semaines dans les régions montagneuses suisses: littéralement plongées dans le chaos blanc, celles-ci n’arrivent presque plus à suivre le rythme des travaux de déneigement. Davantage de neige implique automatiquement un accroissement des besoins en sel de déneigement ou, comme on dit dans le jargon, en sel à dégeler, utilisé afin d’éviter que les autoroutes, routes et trottoirs enneigés ou verglacés ne deviennent dangereusement glissants. Chaque hiver, le canton montagneux des Grisons répand à lui seul près de 13 000 tonnes de sel de déneigement sur ses routes nationales et cantonales et compte ainsi parmi les plus grands consommateurs de sel.

Cet approvisionnement en sel, extrêmement important pour l’économie nationale et la santé publique, est assuré par les Salines Suisses SA, qui produisent, stockent et vendent chaque année jusqu’à 600 000 tonnes de types différents de sel sur leurs trois sites situés à Riburg (AG), Schweizerhalle (BL) et Bex (VD). Une grande partie de cette production est utilisée sous forme de sel à dégeler dans le cadre du service hivernal réalisé sur les routes et trottoirs.

Afin que les automobilistes et les piétons ne dérapent ni ne trébuchent, y compris dans les endroits les plus reculés du pays, un système de transport du sel efficace est nécessaire. CFF Cargo joue un rôle central dans ce cadre. Pour chaque période, le partenaire logistique des Salines Suisses distribue via le rail entre 22 000 et 30 000 tonnes de sel de déneigement, soit près d’un quart de la production, dans diverses régions du pays.

En Suisse, le tonnage de sel répandu chaque année sur tous les revêtements de chaussée imaginables et les trottoirs atteint les six chiffres. (Photo: Schweizer Salinen)

Ces volumes augmentent lors des hivers neigeux similaires à celui que nous connaissons en ce moment. «Actuellement, les Salines Suisses produisent bien sûr des quantités de sel bien supérieures à la moyenne. Il faut aussi les distribuer», déclare Oliver Schwob, Senior Key Account Manager Construction/produits chez CFF Cargo, qui s’occupe directement de ce client et est donc toujours bien informé des quantités précises de sel transporté.

Augmenter la cadence des roulements dans le trafic par wagons complets.

Le site de Riburg constitue le point névralgique de la coopération. Outre un site de production et un entrepôt, les Salines Suisses y possèdent leur propre installation de voie de raccordement située à proximité de la gare de Möhlin ainsi qu’une équipe de manœuvre interne. Depuis Möhlin, CFF Cargo transporte le sel de déneigement dans des conteneurs adaptés au trafic combiné (TC) vers six sites: Gossau (SG), Landquart, Lugano-Vedeggio, Cadenazzo, Sion et Genève. Une fois arrivés à destination, les conteneurs sont transbordés sur des trains régionaux ou des camions et dispatchés vers les silos à sel régionaux des communes. Les sites qui ne sont pas directement raccordés à un terminal à conteneurs sont approvisionnés par des wagons-silos via des installations de transbordement décentralisées, le parcours terminal s’effectuant ensuite par la route.

Du fait de la forte saisonnalité et de la large décentralisation de la structure d’approvisionnement, le transport de sel de déneigement constitue un défi logistique pour CFF Cargo. (Photo: Schweizer Salinen)

«Spécialement lors d’un hiver comme celui-ci, où les conditions météorologiques peuvent, du jour au lendemain, être à l’origine de besoins d’approvisionnement considérables, il nous est pratiquement impossible de mettre à disposition les capacités nécessaires dans le cadre du trafic par wagons complets», admet Oliver Schwob.

C’est également à partir de Möhlin que les remplissages d’été des silos sont réalisés en trafic par wagons complets durant la saison chaude. Environ 30 000 tonnes de sel à dégeler sont ainsi transportées vers 32 destinations dans tout le pays afin de remplir les silos locaux et préparer le prochain hiver.

Les deux partenaires étant intéressés par le développement de leur coopération, ils travaillent actuellement à l’élaboration d’un concept de production commun en vue d’augmenter la cadence de roulement des wagons et de permettre une hausse des volumes. Si, au cours des prochaines années, Dame Hiver est plus active que prévu et que des masses de neige aussi épaisses que cette année recouvrent les routes suisses, de telles améliorations seront en tout cas les bienvenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *