Clôture du contrôle des points de desserte dans le Jura et l’Oberland bernois.

Dans le secteur irrégulier et très fragmenté du trafic par wagons isolés, CFF Cargo examinera près de 170 points de desserte d’ici à 2023 et étudiera, en concertation avec les clients, les options de remplacement envisageables. En mars 2018, CFF Cargo a lancé l’examen de 30 points de desserte dans les régions du Jura et de l’Oberland bernois et recherché des solutions visant à remplacer la desserte fixe quotidienne. De cette manière, les clients ne seront pas pris de court car les adaptations de la chaîne logistique peuvent parfois prendre du temps. À compter du changement d’horaire de décembre, CFF Cargo prévoit dorénavant de ne plus desservir que douze sites dans l’Oberland bernois et cinq dans le Jura.

Dans l’Oberland bernois, quatorze points de desserte ont été passés au crible. Pour douze d’entre eux, des solutions flexibles garantissant l’acheminement des transports actuels ont pu être trouvées en étroite collaboration avec les clients. Conçues sur mesure pour les clients confiant les quantités les plus importantes, celles-ci sont désormais consignées par contrat et examinées une fois par an. En cas de baisse significative des quantités transportées, le réseau de desserte sera adapté. Bien entendu, ces points de desserte peuvent, au besoin, être réservés par d’autres clients, toutefois uniquement sur demande. Les transports supplémentaires ne sont, en effet, réalisés que si les capacités sont suffisantes. Cette solution garantit aux clients de CFF Cargo de toujours disposer sur demande d’une offre de transports attrayante dans l’Oberland bernois. À partir du changement d’horaire 2018/2019, deux points de desserte de l’Oberland bernois – Emmenmatt et Interlaken-Est – ne seront plus desservis.

Dans le Jura, 16 points de desserte ont été passés à la loupe, 14 dont dans le canton de Jura et deux dans le canton de Neuchâtel. Au total, environ 5700 wagons ont desservi les 14 points de desserte en 2017, cela représente moins de deux wagons par jour. Aussi les coûts de mise à disposition des locomotives et du personnel sont-ils si élevés que l’offre n’a jusqu’à présent été maintenue qu’au prix d’un déficit. Dorénavant, les transports seront regroupés et concentrés sur le point de desserte de Delémont dans le cadre de l’offre régulière. La solution de transport ainsi retenue n’étant pas non plus rentable, elle est mise en œuvre à titre transitoire pour les deux années à venir. Lors de la préparation du changement d’horaire 2019, CFF Cargo contrôlera les quantités confiées et abordera à nouveau la question avec les clients.

Dans le cadre de conventions avec les clients, CFF Cargo propose également des solutions de transport flexibles à destination de Alle, Bure, Glovelier et Porrentruy. CFF Cargo entend ainsi désormais desservir cinq sites dans le Jura tout en maintenant 80% des quantités transportées sur rails. Nous passons en revue les points de desserte en étroite concertation avec les Chemins de fer du Jura.

CFF Cargo négociera en détail les solutions énumérées avec les clients d’ici à la fin juin. Les communes seront informées au terme de ces négociations. Les entretiens prévus dans le cadre de la deuxième phase de contrôle en vue du changement d’horaire 2019/2020 débuteront dès le mois de juillet et s’achèveront à l’hiver 2018/2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *