Un produit emblématique sur les rails

CFF Cargo et Camion Transport SA unissent une nouvelle fois leurs forces et assurent, depuis le printemps, la distribution de Coca-Cola dans plusieurs régions de Suisse. Une étape majeure dans la collaboration de longue date entre ces deux entreprises de transport.

Sagit-il d’aliments? De marchandises dangereuses? Ou d’une chose aussi banale que du papier absorbant, par exemple? Au passage d’un train de marchandises de CFF Cargo, on se demande parfois ce que sont tous ces produits empilés dans les wagons. Il n’est pas facile de résoudre cette énigme, mais voilà un indice: depuis mi-mai 2019, certains wagons renferment un produit que nous connaissons tous par cœur. Il est question de Coca-Cola, la boisson servie pour la première fois aux États-Unis en 1886 et produite également en Suisse depuis 1936. 

Ce nouveau trafic avec Coca-Cola est coordonné par Camion Transport SA, une entreprise de longue tradition dans le transport et la logistique avec laquelle CFF Cargo collabore depuis 1996 pour les colis de détail. Les boissons sont acheminées par camion du site d’embouteillage de Brüttisellen ZH à l’entrepôt de Camion Transport à Rümlang, où elles sont transbordées sur les wagons de CFF Cargo. Ces derniers transportent les palettes vers les neuf entrepôts régionaux de Migros dans toute la Suisse.

D’autres clients en perspective

Une personne a joué un rôle essentiel dans les négociations entre Migros, Coca-Cola, CFF Cargo et Camion Transport: Thomas Omelko, chef de la succursale Logistique des boissons sur le site de Rümlang de Camion Transport. Fin connaisseur de Coca-Cola Hellenic Bottling Company (HBC) Suisse pour y  avoir travaillé lui-même, il était l’intermédiaire idéal entre les parties. Après de premières discussions il y a environ deux ans, une phase de planification intensive et de premiers trajets pilotes fin 2018, CFF Cargo achemine maintenant chaque semaine 190 palettes de produits Coca-Cola de Rümlang aux entrepôts régionaux de Migros. Pendant les phases de promotions, ce chiffre peut atteindre 760 palettes, soit 22 000 par an contenant 160 produits différents de Coca-Cola HBC Suisse. 

La durabilité compte aux yeux de Coca-Cola, comme pour nous.

Thomas Omelko, chef de succursale Logistique des boissons  

Chez CFF Cargo, on se réjouit non seulement des nouveaux transports, mais aussi de la renommée de ce client. «Coca-Cola est une marque prestigieuse et nous tablons sur un effet d’aspiration», souligne Marcel Roth, Key Account Manager chez CFF Cargo. Il espère que d’autres entreprises suivront le même exemple en voyant que tout fonctionne bien. Il est confiant: après tout, CFF Cargo et Camion Transport collaborent étroitement avec succès depuis des années. Rien qu’au cours des sept dernières années, les volumes transportés par la première pour le compte de la seconde ont augmenté de quelque 30%. «Camion Transport est un partenaire sur lequel nous pouvons compter.» Marcel Roth est tout aussi élogieux envers l’équipe de manœuvre de CFF Cargo, confrontée à des délais très serrés: «Notre équipe de manœuvre sur place fait un travail remarquable. Cet engagement au quotidien – qu’il pleuve ou qu’il vente – est décisif pour le bon déroulement des affaires

Une solution avantageuse pour tous

La nouvelle solution satisfait également la société Camion Transport SA, qui a repris dès février 2017 le transport des produits Coca-Cola dans toute la Suisse. Selon Thomas Omelko, travailler pour un client aussi prestigieux est une grande source de fierté. «De plus, Coca-Cola accorde comme nous beaucoup d’importance à la durabilité.» Depuis 1936, Coca-Cola HBC Suisse produit plus de 80% de ses boissons sur ses sites de Dietlikon ZH et Vals GR. Au total, 95% des ingrédients de Coca-Cola proviennent de fournisseurs suisses, par exemple le sucre, le dioxyde de carbone et l’eau. 

Nous espérons que d’autres entreprises suivront l’exemple.

Marcel Roth, Key Account Manager chez CFF Cargo 

Le développement durable est également un facteur primordial pour Camion Transport. Avec son programme «Eco Balance», l’entreprise familiale poursuit depuis 2010 un objectif d’équilibre entre économie et écologie grâce à différentes mesures. Qu’est-ce que cela signifie concrètement? «Nous utilisons par exemple des motorisations alternatives pour nos véhicules, ainsi que le saut de nuit pour effectuer les trajets de nuit par le train», précise Thomas Omelko. De manière générale, l’entreprise mise fortement sur la coopération avec le rail, qui assure actuellement les deux tiers de ses transports de marchandises. 

Convaincre les entreprises d’opter pour une solution ferroviaire n’est cependant pas toujours simple. Première explication de Thomas Omelko: «La flexibilité du transport routier est nettement supérieure à celle du train, avec lequel les changements de dernière minute sont très limités.» Les planificateurs, qui doivent anticiper nettement plus de choses, sont particulièrement sollicités. Au début du nouveau partenariat avec Coca-Cola, il a en outre fallu prendre en compte les intérêts de toutes les parties impliquées et harmoniser les systèmes informatiques entre eux – une tâche bien difficile. Aujourd’hui, Marcel Roth de CFF Cargo est convaincu que tous les acteurs s’y retrouvent: «Nous avons réussi à trouver ensemble une solution avantageuse pour tous.» 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *