Un rythme plus soutenu pour le fret

L’étape d’aménagement 2035 planifiée par la Suisse pour le rail concerne aussi le transport de marchandises, qui doit devenir plus rapide et être moins limité par le trafic voyageurs.

En Suisse, la construction et le financement de l’infrastructure ferroviaire incombent à la Confédération, et non aux compagnies ferroviaires. Dans le cadre du «programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire», le Conseil fédéral propose au Parlement l’«étape d’aménagement 2035» (PRODES EA 2035), qui prévoit des investissements à hauteur de 12 milliards de francs.

Trois mesures principalement profiteront au fret ferroviaire:

  • réduction le soir et le matin des restrictions dues au trafic voyageurs
  • augmentation de la vitesse de transport
  • développement de la capacité sur certains tronçons

En revanche, les améliorations du matériel roulant relèvent de la responsabilité des compagnies ferroviaires et ne figurent donc pas dans la PRODES EA 2035.

Forte hausse du trafic selon les prévisions
Entre 1980 et 2010, le fret ferroviaire, mesuré en tonnes-kilomètres, a augmenté de 42%, et on attend une nouvelle hausse de 45% entre 2010 et 2040. Ces calculs ont été réalisés par l’Office fédéral du développement territorial, sur la base des évolutions passées (croissance de la population et de l’économie).

Des liaisons plus rapides pour le trafic marchandises
Au sein du trafic voyageurs, l’enjeu consiste surtout à réduire la surcharge sur certains parcours, pas à diminuer le temps de trajet. Il en va autrement pour le trafic marchandises: celui-ci doit gagner en rapidité dans toute la Suisse. Des liaisons plus rapides sont prévues notamment sur l’axe Ouest-est entre Genève et Gossau SG, avec une cadence semi-horaire pour le trafic express dans la zone principale, entre Zurich et Lausanne. De plus, le trafic marchandises sera beaucoup moins restreint qu’aujourd’hui même pendant les heures de pointe du trafic voyageurs, en particulier dans l’agglomération de Zurich. 

Sur l’axe Ouest-est, CFF Cargo est la moelle épinière du trafic intérieur de marchandises, car c’est dans cet espace économique que se trouvent les grands clients et leurs centres logistiques. CFF Cargo développe en conséquence son offre pour le trafic par wagons systématique et le trafic combiné.

Différents sillons pour le trafic marchandises
Dans le cadre de l’étape d’aménagement 2035, deux sillons express sont mis en place sur l’axe Ouest-est. Cela nécessite surtout des mesures d’exploitation, et peu de travaux de construction tels que des voies de dépassement. À la cadence semi-horaire entre Zurich et Lausanne s’ajoute une cadence horaire entre Genève et Lausanne ainsi qu’entre Zurich et Gossau SG.

Les sillons express seront empruntés par les trains de marchandises express. Avec leur vitesse maximale de 120 km/h, ces derniers peuvent suivre le rythme des catégories les plus rapides de trains de voyageurs. L’étape d’aménagement 2035 prévoit d’alterner de la manière suivante trains de marchandises et de voyageurs, en fonction de leur vitesse:

  1. InterCity
  2. InterRegio
  3. Trains de marchandises express
  4. RegioExpress
  5. Trains de marchandises standard
  6. RER (les plus lents en raison de leurs  nombreux arrêts)

Cette succession des trains permet d’harmoniser leur circulation: les plus rapides d’abord, les plus lents ensuite, de sorte que les trains de marchandises express et les trains de voyageurs rapides ne se gênent pas. Le nombre de manœuvres de dépassement par les trains de voyageurs et les temps d’attente des trains de marchandises s’en trouvent réduits, ce qui augmente considérablement la capacité d’un parcours.

Exploitation du potentiel de l’automatisation
Pour exploiter plus efficacement l’infrastructure existante, les CFF misent sur une plus grande automatisation. Les signaux sont ainsi densifiés dans le cadre de la PRODES EA 2035 afin d’accroître le nombre de tronçons de train. Dans la mesure où, pour des raisons de sécurité, il ne peut pas y avoir plus d’un train par tronçon, la multiplication des tronçons permet d’accroître le nombre de trains se succédant, et donc la capacité. 

Réduction du temps de parcours
La PRODES EA 2035 va réduire le temps de parcours des trains de marchandises de 10 à 20% en moyenne. La carte fournit des exemples pour quelques parcours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *