Gateway Basel Nord met à disposition 45,8 hectares de surfaces de remplacement.

Le 9 octobre 2020, les sociétés Gateway Basel Nord AG et Schweizerische Rheinhäfen (Ports Rhénans Suisses) ont présenté un concept de 45,8 hectares de terrains secs nouvellement sanctuarisés et valo-risés. Cela correspond à quatre fois la surface prévue pour la construction du terminal trimodal.

En collaboration avec des biologistes et des spécialistes de l’environnement, la Gateway Basel Nord (GBN) et les Ports Rhénans Suisses ont développé un concept technique de 45,8 hectares de terrains secs valorisés en contrepartie des 11,5 hectares qu’occupera le terminal. 20 hectares de ces surfaces de remplacement écologique se situent dans la gare de triage de Muttenz, 10,5 autres hectares sont des zones annexes ferroviaires situées le long de la voie ferrée du port de Birsfelden/Auhafen. Deux autres terrains de 8,6 hectares et de 6,5 hectares situés respectivement à Langen Erlen et à Hard Pratteln ont pu être rattachés à la zone. En outre, un corridor écologique sera préservé via la passerelle et la ligne d’apport de la NLFA de la Deutsche Bahn pour permettre aux espèces de se déplacer librement dans la plaine du Rhin supérieur.

Jusqu’à la fin des années 1980, la Deutsche Bahn a exploité une gare de triage sur le site prévu pour le terminal GBN. À partir de cette date, différentes espèces animales et végétales rares ont élu domicile sur les lieux, formant une vaste zone d’importance nationale de prairies et pâturages secs, qui pourrait être sollicitée en contrepartie de surfaces de remplacement de même valeur. Le gouvernement fédéral n’accordera le permis de construire que si la société GBN met à disposition des surfaces de remplacement adéquates qui répondent en tous points aux exigences légales. Chez GBN, toutefois, les travaux pour le projet se poursuivent: le début des travaux de construction est prévu pour le début 2021 et la mise en service pour la fin 2022, compte tenu d’éventuels recours. Les Ports Rhénans Suisses planifient la réalisation du bassin portuaire 3 entre 2022 et 2024.

Des surfaces de remplacement quatre fois plus étendues pour les espèces animales et végétales

De nouveaux habitats chauds et secs vont être créés sur ce site de 45,8 hectares au total pour diverses espèces animales et végétales. Dans le cadre des mesures de valorisation écologique, les terres agricoles situées à Langen Erlen vont faire place à une prairie sèche riche en espèces. L’actuelle forêt d’exploitation commerciale de Hard Pratteln sera transformée en un habitat forestier chaud et sec propice à un grand nombre d’espèces biologiques. La mise en valeur d’une grande partie du site de la gare de triage de Muttenz permettra de créer des habitats comparables en superficie à ceux de l’ancienne gare de triage de Baden. L’exploitation et la sécurité des chemins de fer n’en seront pas affectées. De nouveaux habitats chauds et secs et des corridors de déplacement, aménagés autour de la gare de triage et le long du chemin de fer portuaire Birsfelden/Auhafen, s’ajoutent pour former, avec le site de reproduction de batraciens existant de Klingenthal, un vaste réseau d’habitats. «Le nombre de points nature attribués par l’OFEV pour la qualité des mesures de valorisation est ainsi supérieur aux points perdus dans le cadre de la nouvelle construction du terminal GBN et du bassin portuaire 3», explique Martin Haller, président du conseil d’administration de GBN.

Le concept écologique du terminal trimodal Gateway Basel Nord répond donc en tous points aux exigences légales et atteste par ailleurs de la détermination de l’organisme responsable à renforcer les corridors de déplacement dans la vallée du Rhin supérieur et à promouvoir les habitats secs et chauds dans la région.

Aujourd’hui, sur 92% des conteneurs qui arrivent à Bâle Nord par bateau, seuls 8% sont transportés par le rail. Avec le terminal trimodal de GBN, le rail pourra prendre en charge au moins la moitié de tous les conteneurs. Cela représente une économie annuelle de plus de 100 000 trajets de camions et une diminution du bruit, de la pollution de l’air et des émissions de gaz à effet de serre à Bâle et dans ses environs. La condition préalable au transfert de trafic est la réalisation du terminal de transbordement trimodal GBN et du bassin portuaire 3 au seul endroit possible en Suisse où les principaux axes routiers, ferroviaires et fluviaux nord-sud se rejoignent: les ports rhénans du nord de Bâle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.