Corridor de 4 mètres: un élan pour le transfert de la route au rail

La semaine dernière, le tunnel du Bözberg a été mis en service. Ce tunnel à double voie d’environ 2,7 kilomètres de long est le cœur du corridor de 4 mètres sur l’axe du Saint-Gothard. À partir du changement d’horaire de décembre, les semi-remorques d’une hauteur de quatre mètres pourront être transportés par rail à travers la Suisse.

Le tube à double voie de 2,7 kilomètres de long dans le canton d’Argovie constitue le plus grand projet de construction sur le corridor de 4 mètres, pour le transfert sur le rail de semi-remorques, de caisses mobiles et de conteneurs de 4 mètres de haut. Le tunnel du Bözberg est en service depuis le 6 novembre et, avec les tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri, il ouvre la voie aux semi-remorques de grande taille à travers la Suisse. «Avec le corridor de 4 mètres passant par le Saint-Gothard, nous entendons transférer encore plus de semi-remorques sur les rails. C’est bon pour l’environnement, mais aussi pour l’Europe», déclare Michail Stahlhut, PDG de Hupac, à propos des attentes des expéditeurs. Des semi-remorques d’une hauteur aux angles de quatre mètres sont utilisés dans toute l’Europe dans le secteur des transports. Un semi-remorque est une remorque de camion avec son propre châssis qui forme un camion articulé avec le véhicule tracteur, également appelé tracteur de semi-remorque.

Bon pour l’environnement et pour l’Europe

Les expéditeurs internationaux conduisent leurs semi-remorques jusqu’à des terminaux aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Italie et les chargent sur les chemins de fer, où ils sont transportés jusqu’à leur destination dans le respect de l’environnement et des délais, généralement pendant la nuit. La réalisation du corridor de 4 mètres est d’une grande importance pour le transport combiné en Suisse et en Europe.

Enfin! Maintenant, nous avons des trains tout en hauteur. – À quand les trains longs?
Michail Stahlhut, CEO de Hupac

De Bâle à Chiasso, le corridor de 4 mètres s’étend sur 270 kilomètres et le long du lac Majeur, via Luino, vous pouvez atteindre les terminaux de fret de Gallarate, près de Milan. À l’avenir, le trafic marchandises bénéficiera d’une infrastructure qui sera compétitive par rapport au transport routier.

À partir de décembre 2020, des trains de marchandises pouvant atteindre 2150 tonnes circuleront de Bâle à Chiasso. Deux locomotives sont nécessaires pour supporter ce poids. Jusqu’au milieu de l’année 2021, le poids des trains circulant du sud au nord vers Bâle est limité à 1650 tonnes en double traction en raison des travaux de construction à Chiasso. Ensuite, des trains de 750 mètres de long pouvant peser jusqu’à 2000 tonnes seront possibles.

Entre Bâle et Luino, environ 30% des sillons peuvent être utilisés pour des trains de 750 mètres de long en 2021. À partir de 2022, tous les sillons seront aménagés pour des longueurs de train de 750 mètres.

La compétitivité du chemin de fer augmente

Outre la construction de la nouvelle liaison ferroviaire à travers les Alpes (NLFA), l’aménagement du corridor de 4 mètres jouera un rôle important dans le transfert du trafic marchandises vers le rail. Le Conseil fédéral part du principe que la NLFA et le corridor de 4 mètres permettront de transférer 20% des poids lourds sur le rail. Sans la NLFA, environ 200 000 véhicules supplémentaires traverseraient les Alpes par la route en 2030.

Après une phase d’aménagement, la capacité journalière de la NLFA sera portée à plus de 3000 emplacements pour semi-remorques à partir de la fin de 2022. CFF Cargo permet d’économiser 0,3 tonne de CO2 pour chaque semi-remorque transporté par le rail. Cela correspond à environ 60 000 ballons remplis de CO2. Si les capacités sont pleinement utilisées, 890 tonnes de CO2 peuvent être économisées chaque jour.

Le corridor de 4 mètres renforce donc la compétitivité du rail et apporte une contribution importante au transfert modal et à la protection des Alpes. C’est tout à fait dans l’intérêt de la population suisse et des Jeunes pour le climat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *