Rapport d’émissions: le rail contribue à la protection du climat

On le sait, le fret ferroviaire contribue à la protection du climat. Pour autant, quel est le rapport entre 176 879 vols aller et retour Zurich–New York et les marchandises transportées par CFF Cargo? La clientèle peut-elle vraiment connaître la quantité d’émissions de gaz à effet de serre économisées grâce aux transports de CFF Cargo?

Rien qu’en 2020, CFF Cargo et sa clientèle ont économisé près de 459 886 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) grâce au transfert du trafic de marchandises vers le rail. C’est l’équivalent d’environ 176 879 vols aller et retour entre Zurich et New York ou de 2 221 548 trajets en camion.

S’agissant de la prestation de transport, le fret ferroviaire consomme sept fois moins d’énergie et émet onze fois moins de gaz à effet de serre que le trafic poids lourds. Or, le transport de marchandises par le rail n’est pas avantageux qu’en matière de gaz à effet de serre. Il requiert aussi moins de place que le fret routier. Par exemple, pour le transport d’une tonne de céréales sur une distance de 100 kilomètres, le fret ferroviaire n’occupe que 80 m2, contre 560 m2 pour le trajet en camion. Ainsi, à charge de transport équivalente, le fret ferroviaire nécessite sept fois moins de place par rapport au fret routier.

En transférant le trafic de marchandises vers le rail, toutes les entreprises contribuent, directement et indirectement, à la protection du climat. Depuis 2012, CFF Cargo propose à sa clientèle un rapport d’émissions individuel. Celui-ci compare les émissions polluantes du transport ferroviaire avec celles du transport routier. Il passe en revue toutes les émissions polluantes comme le CO2 ou les particules de poussières fines générées par les transports.

Outre les informations sur les émissions de gaz à effet de serre, le rapport d’émissions met en évidence le nombre de trajets en camion économisés grâce au transfert vers le rail. Pour aller plus loin, il permet à qui le souhaite d’organiser des transports climatiquement neutres. La fondation pour la protection du climat myclimate calcule le montant de la compensation qui permet de financer et de soutenir des projets de protection climatique en Suisse ou dans des pays en voie de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.