CFF Cargo termine l’exercice 2021 à l’équilibre

En 2021, dans un contexte toujours marqué par le coronavirus, CFF Cargo a réussi à conserver un chiffre d’affaires stable. Les fonds de soutien versés par la Confédération et les mesures déployées ont permis de terminer l’exercice à l’équilibre.

Le chiffre d’affaires s’est maintenu à un niveau stable par rapport à 2020, mais reste toujours inférieur de 10,3% à celui de 2019. Le résultat a été bien meilleur qu’en 2020, ce qui s’explique d’une part par les fonds de soutien versés par la Confédération: 11,6 millions de francs supplémentaires pour 2020 et 29,9 millions de francs pour 2021. D’autre part, CFF Cargo a réussi à améliorer son résultat opérationnel de 20 millions de francs, à –33 millions de francs (2020: –53 millions de francs), grâce aux mesures déployées. Le chiffre d’affaires a stagné malgré le maintien de l’offre. Grâce aux aides des pouvoirs publics, CFF Cargo termine l’exercice 2021 à l’équilibre (1,1 million de francs en 2021 contre –34,7 millions en 2020). Les volumes ont stagné à un faible niveau (2021: 5256 millions de tonnes-kilomètres nettes, –0,2% par rapport à 2020) et restent inférieurs de 12,1% au niveau de 2019.

Une année remarquable en matière d’automatisation

La clientèle du trafic marchandises exige de plus en plus de flexibilité, de rapidité et de numérisation. Pour espérer remporter des appels d’offres, CFF Cargo doit donc proposer des solutions sur mesure. La clientèle a confiance en CFF Cargo: en 2021, l’entreprise a renouvelé d’importants contrats et remporté des appels d’offres. De très bonnes nouvelles pour CFF Cargo SA, qui fêtait son 20e anniversaire.

L’attelage automatique, en particulier, est déterminant pour un fret ferroviaire pérenne. Il garantit une préparation et une formation des trains plus sûres et plus rapides, ainsi qu’une mise à disposition plus rapide et moins coûteuse. En juin 2021, CFF Cargo a raccordé cinq terminaux de trafic combiné intérieur supplémentaires au réseau avec attelage automatique. À l’automne, la Confédération et la branche du trafic marchandises se sont entendues pour équiper la flotte suisse de l’attelage automatique. Des initiatives semblables ont vu le jour à l’échelle européenne. CFF Cargo fait ici figure de pionnier.

Poursuivre le développement du trafic marchandises intérieur

CFF Cargo est tiraillée entre l’exigence d’autonomie financière et l’ambition politique de transfert du trafic intérieur de la route vers le rail. En décembre, le Conseil fédéral a lancé de nouveaux travaux de développement du futur trafic marchandises intérieur. Pour les CFF, il s’agit maintenant de chercher, avec la Confédération et les responsables politiques, un moyen de concilier utilité publique et rentabilité d’entreprise.

Plus d’informations sous: www.cff.ch/rapport_de_gestion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.