«Ici, j’ai la possibilité d’agir»

Au centre de compétences pour la maintenance de Muttenz, tout gravite autour des wagons. CFF Cargo continuera à développer ce site au cours des prochaines années. La responsable de ce projet herculéen est Anja Riedle. L’année dernière, elle a décidé de passer du développement urbain à la maintenance. Jusqu’à présent, elle n’a pas une seule seconde regretté ce choix.

«Vous voulez que je mette en place la maintenance lourde pour les wagons. Sérieusement?» Telle a été la réaction d’Anja Riedle lorsque quelqu’un a attiré son attention sur l’offre d’emploi publiée par CFF Cargo.
Environ un an plus tard, elle se trouve dans la halle des wagons à Muttenz, où elle s’entretient avec les membres du personnel pour savoir si une fosse est nécessaire pour la nouvelle voie d’entretien. «C’est un poste budgétaire important. Il m’a donc fallu tirer précisément les choses au clair», explique-t-elle ensuite. De tels questionnements font partie du quotidien d’Anja Riedle dans sa fonction de responsable de projet générale, entourée d’une équipe d’une trentaine de personnes: elle tient les rênes de ce grand projet et fait office d’interlocutrice de la direction.

Une étape centrale

CFF Cargo développe son centre de compétence de Muttenz. Jusqu’à présent, des révisions et des réparations simples y étaient effectuées sur les wagons. Depuis juillet de cette année, les collaboratrices et collaborateurs démontent aussi entièrement les wagons, nettoient, contrôlent et remplacent si nécessaire les différentes pièces, puis remontent le tout. En bref, ils effectuent des travaux d’entretien lourds, qui doivent être exécutés tous les 12 ans sur chaque wagon. C’est grâce à Anja Riedle et à ses collègues que CFF Cargo peut désormais fournir une gamme complète de prestations de maintenance. «Tout mettre en place en moins de 11 mois sans interrompre l’activité a représenté un tour de force. Mais nous y sommes parvenus!» Pour les années à venir, l’extension des infrastructures à Muttenz est maintenant à l’ordre du jour.

Nouveau projet, nouvelle aventure

Il y a un an encore, Anja Riedle s’occupait de questions telles que la mobilité intelligente ou l’urbanisme numérique, en tant que responsable Smart City. Elle a par exemple mis en place la plate-forme d’échange «Smart City Lab Basel». Cette gestionnaire en tourisme diplômée a travaillé auparavant, entre autres, dans le domaine du développement de l’entreprise CFF, d’abord dans le domaine de la stratégie du groupe, puis dans la division Immobilier. «Sur le plan thématique, je suis repartie plusieurs fois de zéro. Mon courage a porté ses fruits jusqu’à présent», explique-t-elle. Le succès de ses projets parle de lui-même.

Même si les dossiers sont nouveaux, Anja Riedle apporte des années d’expérience dans le développement stratégique et la gestion de projets. Après un certain scepticisme initial, c’est surtout l’étendue des thèmes et le contexte de travail qui l’ont convaincue dans son poste actuel. Le fait qu’il n’y ait pas de femmes dans l’équipe n’a jamais été un problème: «J’ai appris à connaître mes collègues et j’ai réalisé qu’ensemble, nous pouvions réaliser ce projet gigantesque», se souvient Anja Riedle. Son expérience en gestion de projet et son dynamisme étaient exactement ce qui manquait à l’équipe.

Anja Riedle avec Andreas Cott et Benjamin Obrist devant les installations de levage de la maintenance lourde.

CFF Cargo offre de nombreuses possibilités de développement

Entre-temps, Anja Riedle discute avec ses collègues au sujet des fosses ou des concepts de production et s’occupe de l’extension du centre d’entretien, prévue pour les prochaines années. «D’une manière ou d’une autre, on finit toujours par établir des parallèles. C’est aussi le cas avec ce projet immobilier», constate l’ancienne collaboratrice de CFF Immobilier. Ce qu’elle apprécie particulièrement aux CFF et à CFF Cargo, c’est qu’il y a beaucoup de possibilités d’évolution personnelle. Et qu’est-ce qui lui plaît dans son activité actuelle?
«Ici, j’ai la possibilité d’agir. Il se passe beaucoup de choses en peu de temps. C’est exactement ce que j’aime!» De plus, les résultats du travail sont rapidement visibles. C’est le cas des wagons et des bogies qui, depuis peu, sont séparés les uns des autres sur les installations de levage de la halle. C’est une grande différence par rapport aux projets stratégiques, qui ont souvent des résultats moins tangibles.

Le succès, résultat de l’audace

Mère d’un petit garçon, Anja Riedle a également reçu de nombreux retours positifs de son entourage personnel: «Je suis particulièrement heureuse d’avoir motivé d’autres jeunes femmes à oser se lancer dans un domaine technique masculin», dit-elle. Anja Riedle a osé franchir le pas, avec succès – du moins en ce qui concerne le démarrage de la maintenance lourde pour les wagons. Cette initiative est pleinement réussie.
Mais elle doit maintenant s’occuper de l’avancement du projet d’extension et de la finalisation des plans par l’ingénieur civil. Elle est déjà en route pour la prochaine réunion dans la halle des wagons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.