Interview: la Suisse a besoin de Bâle Nord et du Gateway Limmattal

Les deux terminaux planifiés que sont Bâle Nord et le Gateway Limmattal sont nécessaires pour répondre à la demande croissante de transport combiné. Telle est la conclusion de la dernière étude de l’Office fédéral des transports (OFT) sur les grands terminaux suisses.

Beat Lampart, chef de projet des terminaux de conteneurs de CFF Cargo, nous livre son point de vue sur les questions actuelles.

Beat Lampart, les conteneurs vont-ils arriver?

Oui, ils arrivent. Diverses études de marché confirment que le transport de marchandises continue d’augmenter fortement et qu’il est de plus en plus effectué dans des conteneurs. C’est également ce qui ressort de l’étude sur les grands terminaux qui vient d’être publiée par l’OFT; celle-ci table sur un doublement du nombre de conteneurs d’ici 2030. Les ports de la mer du Nord investissent massivement dans le transbordement des conteneurs d’outre-mer. Pour faire face à cette croissance du transport, ils souhaitent desservir l’arrière-pays par bateau ou par le rail. Il existe par exemple à Rotterdam un nouveau terminal construit sur une île créée artificiellement. Les conteneurs sont ensuite acheminés par train vers l’arrière-pays via une ligne ferroviaire réservée au transport de marchandises. Ces efforts consentis dans les ports de la mer du Nord engendrent un nombre plus important de conteneurs sur les voies ferroviaires suisses.

Pourquoi CFF Cargo souhaite-t-elle construire des terminaux pour conteneurs?

La Suisse ne dispose pas des infrastructures de transbordement nécessaires et est mal préparée pour l’avenir. A l’heure actuelle, les transbordements de conteneurs se font à l’étranger. Ces conteneurs arrivent en Suisse par camion et uniquement par l’entremise de transporteurs européens.

Pourquoi faut-il précisément un terminal dans le Limmattal?

C’est dans le Limmattal que se trouve la plus grande et la plus importante gare de triage de Suisse. La région d’Argovie/de Zurich est l’une des principales zones industrielles et dispose également du plus fort marché de consommation de Suisse. Nous voulons être le plus près possible des marchés de consommation, afin qu’un maximum de conteneurs reste longtemps sur les rails. Ce n’est qu’en regroupant les quantités que le rail devient concurrentiel. Et seule une offre ferroviaire concurrentielle permet au rail de contribuer au transfert de marchandises.

Il y a aussi une gare de triage à Bâle-Muttenz…!

C’est exact. Mais la gare de triage Limmattal est le seul point de départ ferroviaire à partir duquel toutes les destinations suisses sont desservies chaque jour. Deux tiers de l’ensemble des embranchements en Suisse sont directement empruntés d’ici. La gare de triage de Bâle-Muttenz sert essentiellement aux transports internationaux par wagons complets. Elle n’a de l’importance pour la distribution capillaire qu’au niveau régional.

Comment fonctionne le Gateway Limmattal?

Le Gateway Limmattal se situe principalement sur le site des CFF, dans la gare de triage Limmattal. Le Gateway Limmattal permet de transborder sur d’autres wagons les conteneurs qui arrivent par trains internationaux des ports de la mer du Nord, mais aussi des ports de la Méditerranée. Ces trains ne restent immobilisés que jusqu’à ce qu’ils soient de nouveau chargés avec des conteneurs pour l’exportation. Ils reprennent ensuite la direction des ports maritimes. Les conteneurs qui arrivent sont rapidement chargés sur des wagons isolés ou sur des groupes de wagons dans les terminaux suisses régionaux ou sont amenés directement chez nos clients jusqu’à la voie de raccordement. Vingt pour cent des conteneurs sont acheminés à destination par la route.

Pourquoi un terminal supplémentaire à Bâle est-il nécessaire?

En raison des quantités. Les études démontrent qu’un seul terminal de conteneurs ne serait pas suffisant. Actuellement, jusqu’à 12 pour cent de toutes les importations suisses arrivent par le Rhin. La navigation rhénane se prépare intensivement à faire face aux futures quantités de conteneurs. Le terminal Bâle Nord est le seul site du territoire suisse à permettre un transbordement efficace des bateaux vers les trains. En outre, grâce au terminal Bâle Nord, nous allons proposer une porte d’entrée efficace pour les conteneurs à destination du nord-ouest de la Suisse. Ce n’est pas dénué de fondement quand on voit qu’un tiers des quantités importées ou exportées concernent le marché de consommation du nord-ouest de la Suisse.

CFF Cargo peut cependant aussi acheminer les trains depuis Bâle vers toute la Suisse!

Oui, nous pouvons acheminer des trains de conteneurs depuis Bâle vers toute la Suisse. Pour les destinations où de grandes quantités doivent être acheminées, cela n’est pas dénué d’intérêt. La gare de triage de Bâle-Muttenz assure essentiellement des transports en transit et des distributions régionales. Cependant, nous voulons desservir quotidiennement chaque destination en Suisse. Pour cela, un accès efficace au réseau de chargement de wagons isolés est nécessaire. Cet accès n’est possible que dans la gare de triage Limmattal. Autrement dit, depuis Bâle, la distribution complète des conteneurs par voie ferroviaire n’est pas assez concurrentielle par rapport à la route. Cela risque de se traduire par une augmentation du trafic routier.

L’étude complète est disponible ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *