Les milieux expéditeurs et les cantons demandent des améliorations du trafic marchandises

Une équipe de projet a présenté les résultats de ses études relatifs aux enjeux des infrastructures à long terme en matière d’infrastructure du trafic marchandises en Suisse.

lapraille184

En février 2013, les milieux expéditeurs (association VAP, Cargo Forum Suisse, cluster logistique de Bâle) et les cantons ont chargé un groupe de projet d’analyser les enjeux à long terme en matière d’infrastructure du trafic marchandises en Suisse. Ce groupe de projet a présenté son rapport final cette semaine. Il énumère 24 recommandations adressées à la Confédération, aux cantons et au secteur du trafic marchandises.

Entre autres, il est nécessaire d’intervenir dans le domaine des infrastructures du trafic marchandises. Faute de quoi, les goulets qui affectent les réseaux ferroviaire et routier en Suisse vont s’accentuer. En ce qui concerne le réseau ferroviaire, sont demandés entre autres une nouvelle liaison Aarau–Zurich, une troisième traversée du Jura et le développement du nœud de Zurich. De nouvelles installations de transbordement de conteneurs doivent être construites sur les sites consacrés à la logistique. «Le terminal pour conteneurs de Bâle Nord est ici un projet clé. Il doit impérativement être réalisé, avec la participation de la Confédération», déclare le rapport. Ce dernier considère par ailleurs que la proposition du Conseil fédéral consistant à créer une égalité entre les trafics voyageurs et marchandises dans le cadre de la révision de la loi sur le transport de marchandises est judicieuse. Il est toutefois important que les cantons et le secteur des transports participent à toutes les phases du processus (concept et plans d’utilisation du réseau, attribution des sillons, programme de développement PRODES).

Les CFF saluent l’initiative des milieux expéditeurs et des cantons, désireux d’identifier les enjeux du trafic marchandises à long terme en vue de les relever ensemble. «Du point de vue des CFF, l’étude met en évidence les enjeux essentiels du fret ferroviaire et tire les bonnes conclusions», déclare Bernhard Meier, délégué CFF aux affaires publiques.

Le rapport se trouve ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *