Un an de trains-navettes dans le trafic intérieur combiné

Il y a maintenant plus d’un an, CFF Cargo a lancé deux relations quotidiennes de Dietikon à Renens dans le trafic combiné. Le nouveau produit a fait ses preuves selon Nathan Zielke, membre de la direction.

Le trafic de marchandises par wagons complets a pour but d’acheminer des wagons isolés d’une voie de raccordement à une autre. CFF Cargo ne voit pratiquement plus de possibilités de développement dans ce domaine. Il en va autrement du trafic combiné puisque celui-ci permet de transborder des conteneurs et des ponts mobiles des camions sur le train, ce qui en fait un produit porteur d’avenir. D’autant plus qu’il y a de plus en plus de bouchons sur les routes. Depuis plus d’un an, CFF Cargo fait circuler un train-navette entre Dietikon, dans le Limmattal, dans la région de Zurich, et Renens, près de Lausanne. Que peut-on en dire aujourd’hui?

«Dans l’ensemble, le résultat est positif», se réjouit Nathan Zielke, chef de projet ad interim pour le trafic combiné chez CFF Cargo. «Nous avons prouvé que nous étions capables de réussir le lancement d’un nouveau produit». L’exploitation des capacités reste malgré tout légèrement en-deçà des attentes, admet Nathan Zielke, qui est également membre de la direction de CFF Cargo. Il juge positif le fait que des clients de branches très diverses fassent usage du produit et que la coopération avec les transporteurs routiers fonctionne très bien. Les quantités livrées pourraient être encore plus importantes mais elles sont en augmentation.

CFF Cargo envisage de développer petit à petit le trafic combiné en Suisse. Il est ainsi prévu de prolonger le train de ligne existant jusqu’à Gossau et Genève au cours de cette année et de créer une relation depuis le Tessin jusqu’à Dietikon. Un autre objectif consiste à relier d’actuels terminaux de transbordement régionaux.

Mais l’activité du trafic combiné ne s’arrête pas aux seuls trains-navettes du réseau intérieur. «L’import/export en particulier présente également un certain potentiel de croissance». C’est pourquoi CFF Cargo prévoit la construction de deux terminaux performants, l’un à Dietikon et l’autre à Bâle. Tous deux sont destinés à l’import/export et permettront de raccorder efficacement la Suisse aux flux de trafic globaux via les ports de la mer du Nord. Les plans de la construction du terminal de Dietikon ont été rendus publics fin janvier. «L’agrandissement et la construction de terminaux performants sont devenus absolument indispensables», déclare Nathan Zielke. «CFF Cargo joue un rôle moteur en la matière».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *