Avenir de la logistique (2): les camions sans chauffeur

Ne craignez rien, chers automobilistes: bientôt, vous pourrez voir sur les routes des camions sans chauffeurs.

Il a fière allure, le «Future Truck 2025» de Mercedes-Benz. L’automne dernier, il a réalisé sa première sortie mondiale. C’est un véhicule prometteur: les technologies radar, vidéo et informatiques les plus modernes doivent permettre qu’à l’avenir, le conducteur n’aura plus besoin de manier le volant et la pédale des gaz. En effet, à l’instar du système de pilotage automatique des avions, ce camion futuriste se conduit de façon autonome, en toute sécurité. Pour les manœuvres de dépassement et en dehors des autoroutes, toutefois, le chauffeur devra reprendre le volant.

future truck
Le «Future Truck 2025». Photo: Mercedes-Benz.

La concurrence s’intéresse aussi de près à cette technologie. Le fabricant suédois Volvo teste par exemple la circulation en files automatisée. L’idée est simple: plusieurs véhicules sont alignés derrière un véhicule de commande conduit par un humain, et leur conduite est assurée par les systèmes électroniques. Comme les véhicules disposés derrière le véhicule de conduite communiquent en permanence, ils peuvent circuler à des distances très courtes entre eux.

Mais il n’est pas sûr du tout, à l’heure actuelle, que le conducteur de camion délègue, d’ici à dix ans, la circulation sur l’autoroute à un ordinateur. Pour réaliser de telles idées, il manque une technologie fiable et abordable et des cartes détaillées en trois dimensions pour assurer une circulation autonome. Par ailleurs, les conditions juridiques actuelles ne sont pas adaptées.

La situation est différente en ce qui concerne les véhicules utilitaires de la logistique. Depuis deux ans, en effet, l’entreprise Uzin Utz AG à Ulm (sud de l’Allemagne) utilise deux véhicules Mercedes-Benz Actros autonomes qui transportent quatorze palettes à chaque fois sur un trajet toujours identique entre l’usine et le centre de logistique. Au terminal des conteneurs Altenwerder de Hambourg, plus de 70 véhicules autonomes fonctionnent de manière fiable. Au port australien de Brisbane, 18 véhicules de levage autonomes transbordent des conteneurs 24 heures sur 24, sans conducteur, par tous les temps.

Autres articles de cette série:
– Avenir de la logistique: bientôt des colis par la voie des airs?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *