SBB Cargo

1118 posts

CFF Cargo fournit presque un quart de la prestation de transport totale, se positionnant ainsi en tête dans le trafic de marchandises suisse.

Mise en service de la nouvelle installation multicourant de Muttenz

Ces derniers mois, une installation multicourant a été installée aux ateliers des locomotives de Muttenz afin d’assurer un service plus efficace sur les différents types de locomotives des pays limitrophes. Effectuée dernièrement par l’Inspection fédérale des installations à courant fort, la remise n’a identifié aucun défaut déterminant. À présent, l’installation est pleinement opérationnelle. Les tractionnaires s’en réjouissent. Et CFF Cargo a franchi ainsi une étape importante pour le développement du corridor de fret ferroviaire et créé un nouvel atout sur l’axe de transit nord-sud. Reportage sur le terrain.

La branche suisse du transport de marchandises s’engage pour une comodalité forte

Les CFF, l’Association suisse des transports routiers (ASTAG), l’Union des transports publics (UTP) et l’Association Suisse des Propriétaires d’Embranchements Particuliers et de Wagons Privés (VAP) ont signé un document de position commun. Les partenaires y réaffirment leur étroite collaboration et leur engagement pour une desserte quotidienne au service de la population et des entreprises suisses. De plus, la branche du transport de marchandises appuie le mandat constitutionnel visant à transférer le trafic de transit transalpin de la route au rail.

Un partenaire suisse fort pour CFF Cargo SA

Swiss Combi AG, entreprise composée des opérateurs de logistique Planzer, Camion Transport, Galliker et Bertschi, acquiert 35% de CFF Cargo SA et devient ainsi partenaire de l’entreprise de fret ferroviaire leader en Suisse. Le partenariat envisagé stimule le transfert du trafic de marchandises de la route au rail et renforce durablement le taux d’utilisation du trafic par wagons systématique et du trafic combiné. L’objectif est de renforcer la compétitivité du chemin de fer au cœur de la chaîne logistique des clients, et de faire intervenir les différents modes de transport selon leurs atouts respectifs. Cette prise de participation doit encore recevoir l’aval des autorités en matière de concurrence.